13/02/2022 Coopération industrielle dans le spatial militaire français

Par le terme de spatial militaire, on entend aujourd’hui tous réseaux de satellites principalement dédiés à la transmission de communications comme à l’observation de la Terre et du domaine spatial proche à des fins militaires. On désigne aussi les programmes définissant le domaine de travail de ces équipements au service des forces armées respectives.

La France dispose aujourd’hui de trois satellites militaires en charge du programme CSO (Composante Spatiale Optique) sous la tutelle de la DGA (Direction Générale de l’Armement). Les industriels français en charge de ces programmes sont Airbus Space et Thales Alenia Space (TAS). Ils se livraient jusqu’à présent à une concurrence féroce, excluant toute coopération.

Aujourd’hui cependant les deux entreprises vont signer un accord pour mettre en place, toujours sous l’égide de la DGA, une équipe industrielle commune dans l’observation spatiale. Elle sera en charge du programme IRIS (deux satellites), qui succédera à CSO (Composante Spatiale Optique, trois satellites) et du programme « Céleste ». Le premier proposera des capacités d’observation optique renouvelées , tandis que le second devra améliorer le renseignement d’origine électromagnétique, c’est-à-dire la captation de signaux en tous genre

La ministre des Armées Florence Parly a donné son approbation à ce programme lors d’un comité ministériel d’investissement qui s’est tenu en décembre dernier et qui a entériné une co-maîtrise d’oeuvre Airbus Space et TAS sur IRIS. Ce schéma industriel vaut également pour l’export où les deux entreprises se livraient une concurrence souvent contre-productive.

Un schéma industriel commun est également en train d’être étudié sur le même modèle pour le programme CELESTE, qui succédera à la constellation de trois satellites CERES (Capacité de renseignement électromagnétique spatiale). Cette double opération (IRIS et CELESTE) a enterré pour un certain temps l’idée des pouvoirs publics de fusionner les deux constructeurs.

Pour en savoir plus

CSO https://fr.wikipedia.org/wiki/Composante_spatiale_optique. La Composante Spatiale Optique (CSO) est une série de trois satellites de reconnaissance optique faisant partie du programme d’armement français MUSIS (Multinational Space-based Imaging System). Déployés entre 2018 et 2022, ceux-ci doivent succéder, avec des performances accrues, aux satellites de génération précédente, Helios 2.

Voir aussi en date du 16 octobre 2020 https://www.nextinpact.com/article/44167/le-renseignement-spatial-evolue-rapidement-france-va-deployer-nouveaux-satellites. Ce dernier article devra être actualisé sur la base du présent article

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :