05/02/2022 Un nouveau variant du VIH-1 découvert en Hollande

Comme tous les virus, et notamment le Cov 19, le virus responsable du Sida (Syndrome d’immuno-déficience acquise) mute régulièrement. Ceci a empêché la mise au point d’un vaccin durable

Le 3 février 2022, la revue Science a publié un article relatant la récente découverte en Hollande (voir ci-dessous) d’un nouveau variant très contagieux et virulent du virus du Sida. Celui-ci serait du à une mutation et non à une simple recombinaison, survenue dans les années 1990.

On trouve dans la revue Futura Sciences les précisions suivantes :

Le variant a été découvert aux Pays-Bas chez 17 patients séropositifs et membres du projet BEEHIVEE, qui collecte des échantillons de VIH en Europe et en Ouganda. Le nouveau variant, appelé variant VB, présente des caractéristiques différentes des autres souches de VIH. Les personnes infectées avec le variant VB ont une charge virale 3,5 à 5,5 fois plus élevée que les autres. Leurs lymphocytes T4 déclinent deux fois plus rapidement, les exposant au risque de développer le Sida bien plus tôt. Enfin, le variant VB semble aussi plus transmissible que les souches de VIH. Heureusement, il répond bien aux traitements antirétroviraux disponibles.

Les scientifiques ont étendu leur recherche au-delà du projet BEEHIVEE et ont examiné une cohorte de 6.700 patients infectés par le VIH, parmi laquelle 92 cas supplémentaires de variant VB ont été identifiés, portant le total à 109 cas uniquement aux Pays-Bas.

En analysant le génome du variant VB, qui comporte beaucoup de mutations, les scientifiques de l’université d’Oxford pensent qu’il a émergé  aux Pays-Bas entre les années 1980-90. Il se serait alors rapidement propagé dans les années 2000, avant d’être ralenti par la généralisation des traitements antirétroviraux dans les années 2010. Le variant VB n’aurait pas émergé à cause des traitements, mais malgré leur utilisation générale. 

D’autres études sont nécessaires pour comprendre les origines de sa virulence et de sa transmissibilité accrues.

Ceci signifie que les méthodes actuellement recommandées pour prévenir la propagation du sida parmi les populations à risques, notamment la clientèle faisant appel à la prostitution, devront être revues rapidement.

Référence

A highly virulent variant of HIV-1 circulating in the Netherlands
SCIENCE • 3 Feb 2022 • Vol 375, Issue 6580 • pp. 540-545 • DOI: 10.1126/science.abk1688

Abstract

We discovered a highly virulent variant of subtype-B HIV-1 in the Netherlands. One hundred nine individuals with this variant had a 0.54 to 0.74 log10 increase (i.e., a ~3.5-fold to 5.5-fold increase) in viral load compared with, and exhibited CD4 cell decline twice as fast as, 6604 individuals with other subtype-B strains. Without treatment, advanced HIV—CD4 cell counts below 350 cells per cubic millimeter, with long-term clinical consequences—is expected to be reached, on average, 9 months after diagnosis for individuals in their thirties with this variant. Age, sex, suspected mode of transmission, and place of birth for the aforementioned 109 individuals were typical for HIV-positive people in the Netherlands, which suggests that the increased virulence is attributable to the viral strain. Genetic sequence analysis suggests that this variant arose in the 1990s from de novo mutation, not recombination, with increased transmissibility and an unfamiliar molecular mechanism of virulence.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :