21/12/22. Au prétexte d’éviter une nouvelle guerre mondiale, Poutine est-il trop tolérant ?

Multiplier les concessions aux Occidentaux ne permettra pas à Poutine de gagner l’actuelle guerre en Ukraine. Ainsi il avait fixé comme une ligne rouge à ne pas franchir le bombardement de cibles militaires en Russie. Ces bombardement ont eu lieu et l’on attend toujours la réaction russe.

Il n’avait pas besoin pour réagir de couvrir de missiles l’Europe ni les Etats-Unis. Plutôt que rendre inhabitables aux civils des quartiers entiers d’immeubles d’habitations, il lui aurait suffi de détruire quelques équipements militaires ukrainiens stratégiques. Des armes nucléaires étaient bien évidement inutiles pour ce faire. Le geste aurait été compris, tant par Zelinsky que par ses tutelles.

Depuis les lignes rouges se sont multipliées et elles ont toutes été franchies. Il ne faut pas s’étonner si dans ces conditions la Chine ou l’Inde dont la Russie revendique l’appui dans les tensions mondiales contemporaines tardent à s’engager. Elles ont besoin d’un partenaire russe solide capable de les protéger des interférences de Washington.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :