04/12/22 Nouvelles mises en garde de l’Organisation Météorologique Mondiale

L’Organisation Météorologique Mondiale WMO a consacré son rapport annuel du 11 Octobre 2022 à la question des impacts sur les besoins mondiaux en énergie des événements climatiques extrêmes tels que connus dans le monde ces derniers mois . Selon les rapporteurs, chaque pays, y compris les plus petits, doit préparer son secteur énergétique à la répétition et à l’aggravation de tels événements.

Ceci concernera la préparation de réserves énergétiques suffisantes, le renforcement des capacités et de la résilience des infrastructures, la régulation de la demande globalement et secteur par secteur. Les plus fragilisés seront ceux dont l’altitude moyenne se situe au niveau de la mer. C’est la cas de beaucoup de zones industrielles, y compris à New-York ou en Europe du Nord. D’ores et déjà il conviendrait de prévoir de nouvelles implantations.

Il faudra aussi que les réseaux se préparent à des périodes de black out ou ruptures d’alimentation de plus en plus fréquentes et longues. Le stockage et la redistribution périodiques de l’électricité s’imposeront. Mais les réseaux ne seront pas les seuls concernés. On cite en priorité le secteur hospitalier et celui de l’éducation nationale.

On peut craindre cependant que les mises en garde de la WMO n’aient que peu d’effets tant sur les gouvernements que sur les opinions. Qui se souvient encore des recommandations du rapport de Paris sur le climat daté de 2016.

Référence

High-level Launch of the 2022 State of Climate Services: Energy Report

11 October 2022

Energy is at the very heart of our response to 2030 Agenda for Sustainable Development and the Paris Agreement on climate change. Given that the energy sector contributes around three-quarters of global greenhouse gas emissions, switching to clean forms of energy generation, such as solar, wind and hydro – and improving energy efficiency – is vital if we are to survive and thrive in the 21st century.

The 2022 State of Climate Services Report, prepared by WMO and 25 partner organizations and initiatives, highlights progress made in climate services for energy globally and identifies where and how governments can invest in effective climate services to strengthen countries’ resilience to multiple weather, water, and climate-related hazards.

Bringing together both implementing and funding organizations, the launch event will present the report’s findings and lessons learned to help countries, funding agencies and development partners assess which are the steps needed to address gaps in the energy climate services value chain to achieve greater resilience, improve adaptation/mitigation and development outcomes. The event will also highlight examples of how climate services contribute to improved socio-economic outcomes, showcasing real-world climate services examples.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :