12/05/2022. Une nouvelle espèce de dinosaure

Après avoir sorti de terre les restes d’un dinosaure en 2017 dans la province du Yunnan en Chine, une équipe de chercheurs a annoncé dans l’article référencé ci-dessous avoir découvert une nouvelle espèce de ces reptiles

Prénommée Yuxisaurus kopchicki, car ses restes ont été découverts dans la préfecture chinoise de Yuxi, ce dinosaure mesurait entre 2 à 3 mètres de long. Il appartenait à la famille des Thyreophora, un sous-ordre de dinosaures caractérisés par leur dos cuirassé de plaques osseuses, orné de piques ou d’éperons.ra, un sous-ordre de dinosaures caractérisés par leur dos cuirassé de plaques osseuses, orné de piques ou d’éperons.

Le Yuxisaurus kopchicki a donc vécu durant la période du Jurassique inférieur, il y a entre 201,3 et 174,1 millions d’années. Son alimentation se composait de fougères et de cycadophyta, une espèce de plante dont l’aspect est voisin à celui des palmiers.

Les piques qui bardaient sa cuirasse avaient semble-t- il deux objectifs principaux. D’abord, une mission défensive, pour casser la mâchoire et les dents des prédateurs auxquels cet herbivore pouvait faire face. Mais également pour être montré lors de parades nuptiales.

Les hérissons et les porc-épics sont les deux espèces contemporaines auxquelles une telle aptitude peut être rattachée.

Le Hérisson commun (Erinaceus europaeus) est une espèce de petits mammifères, omnivore et nocturne, de la famille des Erinaceidae Le porcépic d’Amérique Erethizon dorsatus est un animal trapu, de forme arrondie, plutôt élargie. Il est le troisième plus gros rongeur du monde après le capybara et le castor. Le poil du porcépic est doux. Le porcépic ne peut pas lancer ses piquants, mais dès que ceux-ci entrent dans la peau de l’adversaire, ils se détachent de sa propre peau. C’est là la principale différence avec le hérisson, puisque ce dernier conserve ses aiguillons.

Référence

A new early branching armored dinosaur from the Lower Jurassic of southwestern China
https://elifesciences.org/articles/75248

15 mar. 2022

Abstract

The early evolutionary history of the armored dinosaurs (Thyreophora) is obscured by their patchily distributed fossil record and by conflicting views on the relationships of Early Jurassic taxa. Here, we describe an early diverging thyreophoran from the Lower Jurassic Fengjiahe Formation of Yunnan Province, China, on the basis of an associated partial skeleton that includes skull, axial, limb, and armor elements. It can be diagnosed as a new taxon based on numerous cranial and postcranial autapomorphies and is further distinguished from all other thyreophorans by a unique combination of character states. Although the robust postcranium is similar to that of more deeply nested ankylosaurs and stegosaurs, phylogenetic analysis recovers it as either the sister taxon of Emausaurus or of the clade Scelidosaurus+ Eurypoda. This new taxon, Yuxisaurus kopchicki, represents the first valid thyreophoran dinosaur to be described from the Early Jurassic of Asia and confirms the rapid geographic spread and diversification of the clade after its first appearance in the Hettangian. Its heavy build and distinctive armor also hint at previously unrealized morphological diversity early in the clade’s history.


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :