30/03/2022. Un saut technologique, industriel et stratégique pour le Rafale français

C’est ce que représentera le standard F4 correspondant à la nouvelle génération de l’avion de combat de Dassault Aviation prévue pour 2024

Cette version modernisée permettra au pilote de tirer des bombes bien plus importantes sur coordonnées GPS. Le pilote rentrera les coordonnées GPS de la cible, avant ou pendant le vol et sera en mesure de tirer dans un périmètre de 50 kilomètres des bombes allant jusqu’à une tonne.

Le F4 sera également équipé d’un viseur de casque Scorpion, fourni par Thales. Il s’agit d’une grande première sur le Rafale. Jusqu’à présent, le pilote devait aligner l’appareil en direction de la cible pour viser. Désormais, il aura simplement à tourner la tête en direction de l’avion ennemi et pourra ainsi viser grâce à un affichage sur son casque. Lorsque le succès de la mission se joue en quelques fractions de secondes, la compréhension rapide de l’environnement tactique et l’interaction facilitée avec les autres systèmes d’armes sont décisifs.

Le Rafale va également jouir d’un développement important de ses fonctions de combat collaboratif. Les communications et échanges de données entre appareils seront démultipliées grâce au système de radio CONTACT, compatible avec le système Scorpion de l’Armée de Terre.

Enfin, le système de maintenance ira encore plus loin. Depuis la première génération, les Rafales sont équipés d’un système d’auto-diagnostic leur permettant de prévoir la maintenance des éventuels problèmes ou réparations à effectuer. Sur ce nouveau standard, le système sera à “maintenance prédictive”, ce qui signifie que les réparations seront anticipées. De quoi réduire les coûts et améliorer la disponibilité des appareils, de 275 h/an jusqu’à 300 h/an.

Ces informations ont été reçues avec intérêt par les pays actuels ou futurs utilisateurs de Rafale. Dans le même temps cependant, Lockheed Martin (USA) devrait vendre pour 33 milliards d’euros 440 F-35 à onze pays, dont cinq d’Europe (Danemark, Italie, Norvège, Pays-Bas et Royaume-Uni). Où est l’Europe de la défense ?

On rappellera que ces derniers mois, les F-35 ont accumulé les dysfonctionnement. Citons notamment l’US Navy qui a perdu l’un de ses F-35C (version embarquée CATOBAR) après un appontage raté pour une raison inconnue sur le porte-avions USS Carl Vinson (CVN-70) le 24 janvier 2022. Précédemment le 30 novembre 2021 un F-35 britannique s’était perdu en Méditerranée.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :