26/02/2022. Que veut Poutine?

Que veut Poutine ?

Au 26/02/2022, alors que les chars russes sont prêt à entrer dans Kiev, la question n’a toujours pas de réponse.

Eliminons d’emblée l’hypothèse que Poutine serait simplement paranoïaque, enivré de sa puissance militaire. On peut penser que se trouvent au Kremlin suffisamment de conseillers civils et militaires pour, si cela était le cas, le ramener à la raison.

Ce n’est pas sans raisons profondes que les intérêts russes qui étaient jusqu’ici de plus en plus tournés vers l’international auraient accepté de se voir imposer des « sanctions » qui sans être insupportables seraient très coûteuses au moins dans le court terme.

Pour les uns, Poutine voudrait définitivement empêcher l’Ukraine et les autres républiques séparatistes de Lituanie et Moldavie de rejoindre l’Union Européenne et a fortiori l’Otan. Non sans raisons, il voit ces organisations comme constituant une machine de guerre américaine encerclant progressivement la Russie y compris avec des armes nucléaires tactiques.

Dans cette hypothèse, Poutine a progressé jusqu’à Kiev pour se donner ensuite les moyens de négocier quelque chose en échange de son retrait, par exemple l’autonomie des oblasts de Zaporijia et de Kherson, en sus de ceux de Donestk et Louhansk, lui permettant de joindre la Russie à la Mer Noire et de contrôler entièrement la mer d’Azov…

Pour d’autres, Poutine voudrait rappeler à ses concitoyens qu’il sera vital quoiqu’il en coûte, de renforcer l’appareil militaire russe et continuer à développer des armes de dernière génération tels que les missiles hypersoniques (dont certains semblent frapper Kiev aujourd’hui).

De plus, les services de renseignement russes connaissent parfaitement le fait qu’avec un budget de plus de 600 milliards de dollars le complexe militaro-industriel américain a décidé de renforcer la présence militaire américaine dans le monde, y compris dans le domaine spatial.

Aurait-il fallu cependant dans l’une ou dans l’autre de ces hypothèses envoyer des chars en Ukraine, commencer à faire de Kief un champ de ruines et parallèlement faire du jeune président ukrainien un héros véritable ? On peut en douter.



Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :