L’irréalisme de Marine Le Pen

Institutions

Jugeant que Marine Le Pen est « la plus susceptible de se qualifier pour le second tour », Gérald Darmanin craint, dans les colonnes du JDD, que si la présidente du RN arrive au pouvoir , cela sera suivi de « la guerre civile ».

Il dénonce les intentions de la présidente du RN sur l’immigration zéro, « pas possible techniquement », ainsi que sur le fait d’ »obliger les juges à prendre des sanctions pénales obligatoires », puisque « ce serait mettre fin à un principe cardinal de la séparation des pouvoirs ».

Gerald Darmanin n’a pas tort dans le principe. Il oublie seulement qu’un président récemment élu n’a aucun pouvoir. Il doit s’appuyer sur un parti ou des partis majoritaires.

Or sur les point évoqués par Marine Le Pen, le Rassemblement National est dépourvu de toute intention révolutionnaire.

Eric Zemmour de son côté, en accumulant les propositions irréalisables dans le cadre des institutions actuelle, fait la même erreur.


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :