Accroissement rapide du nombre des migrants entrant en Europe

L’Italie a accueilli 440 migrants le 31 décembre 2021, débarqués par le navire Sea Watch affrété l’ONG allemande de même nom. Ceci porte le nombre d’accueils à plus de 67.000 sur l’ensemble de l’année écoulée, alors qu’il était de 34.154 personnes en 2020.

Selon l’ONG, le bateau est arrivé en milieu d’après-midi. «Nous avons des nouveau-nés qui souffrent des intempéries et risquent la déshydratation, des jeunes mères qui souffrent de brûlures dues au carburant et des jeunes hommes qui souffrent des intempéries et ont une toux attrapée à bord des bateaux instables sur lesquels ils voyageaient», a déclaré un médecin à bord du Sea Watch.

Le navire patrouille régulièrement au large de la Libye depuis novembre 2017 et vient au secours des embarcations de fortune des migrants qui tentent de traverser la mer Méditerranée. La même semaine, le ministère italien de l’Intérieur a autorisé un autre navire, le Geo Barents — affrété par Médecins sans frontières (MSF) —, à débarquer 558 migrants au port sicilien d’Augusta, également en Sicile.

Le nombre des migrants entrés en Italie ne cesse d’augmenter. Il en est de même de ceux ayant franchi légalement (et non clandestinement) les frontières des autres pays européens.

En tout, 67 040 migrants ont débarqué en Italie en 2021, selon le ministère italien de l’Intérieur, contre 34 154 en 2020, le record établi restant celui de 2016 avec 181 436 arrivées. D’après les chiffres publiés par le Haut-Commissariat aux réfugiés de l’ONU le 26 décembre 2021, 114 500 migrants auraient débarqué en Europe, principalement en Italie, en Espagne, en Grèce, à Chypre et à Malte. Ce chiffre est supérieur également à celui de l’année précédente, où 95 031 arrivées avaient été enregistrés.

Faut-il s’en inquiéter? Ces chiffres ne devraient pas inquiéter. L’Europe est assez prospère pour accueillir un nombre de migrants bien supérieur. Il apparaît cependant que les organisations de type terroriste financés par les internationales islamiques du type de Daesh ont compris depuis longtemps l’intérêt de ce processus migratoire. De plus en plus d’individus ayant participé à des attentats en Europe sont entrés par la voie des migrations. Ils sont impossibles à détecter préventivement faute de moyens suffisants de police aux frontières.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :