17/03/2022. Coronavirus. Un vaccin universel?

Aujourd’hui la mise au point de vaccins, que ce soit contre des affections virales ou microbiennes, exige du temps et de l’argent. Bien évidemment ces besoins sont exagérés par les grands de l’industrie pharmaceutique (big pharma) pour qui l’apparition d’une nouvelle épidémie, due à un agent non encore identifié, est une bénédiction. Depuis l’apparition de lépidémie, plusieurs vaccins out été mis au point, avec des résultats variables,que nous ne citerons pas ici.

Aujourd’hui l’on apprend avec intérêt l’annonce que vient de faire une petite biotech française, Linkinvax. Selon elle, elle aurait mis au point un vaccin contre le SarsCov19 qui répond à l’appel de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS). L’OMS souhaite encourager la mise au point de solutions de long terme, moins sensibles aux mutations du virus, permettant d’acquérir une immunité durable et planétaire. Le vaccin de Linkinvax sera stockable dans un réfrigérateur  et même sous forme lyophilisée (glacée).

LinKinVax utilise une technique éprouvée, qu’elle teste déjà en phase clinique sur l’homme dans le cadre d’un vaccin contre le VIH. « Elle consiste à arrimer un anticorps monoclonal humain aux cellules dendritiques , selon  André-Jacques Auberton-Hervé, le président et cofondateur de la biotech. Le but « est d’amener directement à notre système immunitaire l’information sur les points faibles du virus et de faciliter le travail du système de détection ».

Les cellules dendritiques font partie des cellules du système immunitaire et sont impliquées dans le déclenchement des réponses immunitaires. Elles sont capables de reconnaître les pathogènes et d’induire des réponses immunitaires en activant les lymphocytes T spécifiques de pathogènes.

On ajoutera que LinKinVax choisit non seulement de cibler l’instable protéine Spike par laquelle le virus entre dans la cellule, mais table aussi, grâce à la bio-informatique, « sur d’autres régions communes à l’ensemble des coronavirus et qui ont le bénéfice de muter très peu ». D’où l’espoir d’un vaccin « universel, pan-coronavirus ». Les techniques de bio-informatique utilisées n’ont pas été précisées.

La protéine spike, dite aussi péplomère ou spicule, protéine S, protéine de pointe ou, par anglicisme, protéine spike, est une glycoprotéine prenant la forme d’un champignon émergeant de l’enveloppe virale de certains virus.

Voir Communiqué de presse en date du 15 Mars 2022

https://linkinvax.com/linkinvax-annonce-sa-collaboration-avec-gtp-bioways-pour-le-developpement-et-la-production-de-son-vaccin-de-seconde-generation-contre-le-sars-cov-2/?lang=fr

Voir aussi

https://www.20minutes.fr/sante/3253043-20220315-covid-19-vaccin-universel-deuxieme-generation-couvrant-variants-va-etre-fabrique-toulouse

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :