19/04/2022 Nouveaux aperçus sur Homo Neandertalensis

Homo heidelbergensis est jusqu’ici considéré comme une espèce éteinte du genre Homo, qui a vécu au Pléistocène moyen, entre environ 700 000 et 220 000 ans avant le présent (AP). Il serait l’ancêtre probable de l’Homme de Néandertal et de l’Homme de Denisova. Ces derniers sont eux-mêmes considérés comme des ancêtres probables de l’homo sapiens.

La taxonomie préhistorique n’est évidemment pas une science exacte compte tenu du faible nombre des fossiles accessibles, et de leur mauvais été de conservation. Elle reste cependant indispensable afin de mettre un peu d’ordre dans une histoire compliquée.

En 2019 fut organisée une session de l’ American Association of Biological Anthropology (anciennement American Association of Physical Anthropology) consacrée à définir Homo heidelbergensis. Les résultats n’en furent pas concluants. Le taxon ne satisfaisait personne, différents fossiles furent attribués à cette espèce. Il fut décidé en conséquence de remplacer Hheidelbergensis par Homo bodoensis et de réattribuer ses traits à Homo neanderthalensis 

L’article que nous republions ici précise les éléments de ce débat.

Resolving the “muddle in the middle”: The case for Homo bodoensis
28 October 2021

https://doi.org/10.1002/evan.21929

Abstract

Recent developments in the field of palaeoanthropology necessitate the suppression of two hominin taxa and the introduction of a new species of hominins to help resolve the current nebulous state of Middle Pleistocene (Chibanian) hominin taxonomy. In particular, the poorly defined and variably understood hominin taxa Homo heidelbergensis (both sensu stricto and sensu lato) and Homo rhodesiensis need to be abandoned as they fail to reflect the full range of hominin variability in the Middle Pleistocene. Instead, we propose: (1) introduction of a new taxon, Homo bodoensis sp. nov., as an early Middle Pleistocene ancestor of the Homo sapiens lineage, with a pan-African distribution that extends into the eastern Mediterranean (Southeast Europe and the Levant); (2) that many of the fossils from Western Europe (e.g. Sima de los Huesos) currently assigned to Hheidelbergensis s.s. be reassigned to Homo neanderthalensis to reflect the early appearance of Neanderthal derived traits in the Middle Pleistocene in the region; and (3) that the Middle Pleistocene Asian fossils, particularly from China, likely represent a different lineage altogether.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :