Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesScurit/DfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser
Les mots clés

13/07/2021. La force nucléaire de la Chine équivaut à celle de la France

Présentée par Washington comme une menace mettant en danger la paix mondiale, l'arsenal nucléaire de la Chine, bien que récemment renforcé, ne serait pas supérieur à celui de la France.

La Chine a bien renforcé son équipement nucléaire depuis 2017. En 2020, le Pentagone estimait que la Chine semblait vouloir doubler le nombre de ses têtes nucléaires. Aujourd'hui l'arsenal chinois repose essentiellement sur deux types de missiles:

  • Des missiles dits tactiques, les missiles DF-26 de moyenne portée, tueurs de porte-avions. Leurs têtes nucléaires, manœuvrables, guidées depuis l'espace, peuvent frapper les navires de la Septième flotte des États-Unis.

  • Des missiles dits stratégiques, les DF-41  à têtes multiples, capables d'atteindre et de détruire les métropoles américaines. Ils ne sont là selon Pékin qu'en garantie arrière et leur vocation est de ne pas servir. (image)

Certes, répondant à des exercices militaires américains en mer de Chine du Sud, la Rocket Force de l'armée populaire de libération chinoise (l'armée chinoise) avait lancé en août 2020 deux missiles balistiques, dont le DF-26B, dans cette mer. Mais selon les experts, il ne s'agissait pas de préparer une éventuelle attaque contre les Etats-Unis. Il ne s'agissait que d'un message de Pékin, vouloir être pris au sérieux.

Ces experts ont remarqué que la stratégie nucléaire de l'empire du Milieu se rapprocherait de la doctrine nucléaire française. Ceci tant par le nombre d'ogives que par leur usage. On parle de non recours en première frappe Tant par sa quantité d'ogives que par son usage: une politique de non-recours en premier. En résumé, le premier coup ne sera pas chinois. Les armes stratégiques sont là pour ne pas servir et seulement dissuader, les armes tactiques ou préstratégiques sont les seules à pouvoir être lancées.

On ajoutera que si les sous-marins nucléaires américains peuvent croiser au large des côtes chinoises, la Chine ne pourra disposer d'une composante maritime majeure qu'à partir de 2035. Il s'agirait notamment d'un sous-marin de type 096 muni de missiles JL-3 de 12.000 km de portée.

13/07/2021
Vos réactions
Dernières réactions
Actuellement, pas de réaction sur cet article!
Votre réaction
Vérification anti-spam
Nom/pseudo*


Email*


Titre*


Commentaire*


* champs obligatoires
A LIRE AUSSI
Les articles de la même rubrique et sur les mêmes thèmes
Aucun
Les articles de la même rubrique
Les articles sur les mêmes thèmes
Aucun
Europe Solidaire