Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser
Les mots clés

11/07/2021. Covid 19. Pourquoi certains refusent-ils encore de se faire vacciner ?

Il s'agit d'un phénomène incompréhensible. Manifestement il ne repose sur aucune raison scientifique mais sur des préjugés, sinon des fantasmes.

Dans l'état actuel de la pandémie en France, tous les spécialistes recommandent une vaccination aussi large que possible. Le besoin est d'autant plus grand que de nouveaux variants du virus ne cessent d'apparaître, chacun plus contagieux que le précédent. Faut-il les laisser sans réagir contaminer les quelques quarante pour cent de la population non encore vaccinés ?

Les prétextes invoqués pour refuser la vaccination n'ont aucune base scientifique. Chez les patients où ils ont été observés, les effets secondaires du vaccin demeurent marginaux. Ils ne sont en rien comparable aux troubles graves, sinon la mort, qui menace les non-vaccinés. Parler de liberté individuelle n'a pas de sens. Refuser un vaccin qui protège, fut-ce imparfaitement, est analogue au refus des limitations de vitesse sur route.

Dire que ces vaccins sont encore en cours de test et qu'il faut donc attendre équivaut dans d'autres domaines à refuser des traitements qui non pas été testés sur l'ensemble de la population. C'est le cas de la totalité des traitements anti-cancéreux qui sont tous en phase expérimentale. Le traitement universel contre le cancer et ses différentes formes n'existe pas. Sinon cela se saurait.

Prétendre que toute politique vaccinale est conçue pour le bénéfice des multinationales de la santé, voir pour celui des professions médicales elles-mêmes, n'a pas davantage de sens. A ce titre nul n'aurait été depuis Louis Pasteur vacciné contre la rage. Louis Pasteur est devenu célèbre du fait de son rôle dans l'invention et la diffusion de ce vaccin qui a permis d'éviter un nombre considérable de décès. Qui lui en a fait le reproche ?

Plus gravement, au dela du Covid, les épidémiologistes prévoient dans les prochaines années l'apparition de nouveaux virus qui risquent d'être bien plus mortels que les souches actuelles. . Dans la mesure où l'on découvrira en temps utiles des vaccins contre eux, faudra-t-il refuser de s'en servir, ceci même si ces vaccins ne seront pas efficaces à 100%

Tant que les Pouvoirs publics n'imposeront pas la vaccination pour tous sans exceptions, ils seront en quelque sorte des criminels.
 

11/07/2021
Vos réactions
Dernières réactions
Actuellement, pas de réaction sur cet article!
Votre réaction
Vérification anti-spam
Nom/pseudo*


Email*


Titre*


Commentaire*


* champs obligatoires
Europe Solidaire