Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser
Les mots clés

L'Otan au secours du droit des femmes

Dans un article du Guardian britannique référencé ci dessous, le secrétaire général de l'Otan Jens Stoltenberg et l'actrice américaine Angelina Jolie appellent l'Otan à mener des guerres en vue de la libération de la femme. On y lit notamment (traduction).

« Nous croyons que l'OTAN a la responsabilité et l'opportunité d'être une protectrice de premier plan des droits des femmes.
 En particulier, nous pensons que l'OTAN peut devenir le leader militaire mondial en matière de prévention et de réponse à la violence sexuelle dans les conflits, en tirant parti des forces et des capacités de ses États membres et en travaillant avec ses nombreux pays partenaires.
 Au cours des prochains mois, nous travaillerons ensemble et avec d'autres pour identifier les moyens par lesquels l'OTAN peut renforcer sa contribution à la protection et à la participation des femmes dans tous les aspects de la prévention et de la résolution des conflits. »

A juste titre , le WSWS s'en indigne. Voir https://www.wsws.org/en/articles/2017/12/16/nato-d16.html

Pour notre part, tout en partageant cette indignation, nous nous réjouirions plutôt. Faut-il que les Etats-Unis soient en perte d'influence en Europe pour se voir obligés de mobiliser l'Otan, qui a toujours été leur instrument de guerre contre la Russie, au service d'une guerre dont l'Amérique semble vouloir se donner le monopole, celui pour la libération de la femme.

Pourquoi les Etats-Unis ne cherchent-ils pas aussi à mobiliser l'Otan contre les accidents de la route, le réchauffement climatique, la protection des espèces menacées et autres causes aussi justifiées. Ils feraient mieux de regarder chez eux, où les exemples d'aliénation de la femme apparaissent aujourd'hui au grand jour, et ne seront pas près de disparaître, malgré les campagnes de quelques actrices en vue. Devrons nous demander à Trump de signer aussi l'appel de Jens Stoltenberg et d'Angelina Jolie?

Les Européens qui, sans être parfaits dans le domaine de l'égalité homme-femme, ont toujours été les plus engagés dans ce domaine, n'ont pas de leçons à recevoir des Etats-Unis. S'ils estimaient comme c'est leur droit et leur devoir, devoir lutter contre le terrorisme islamique, ils ne devraient pas avoir besoin du prétexte de la libération de la femme pour le faire. Les guerres américaines menées au Moyen-Orient n'ont en rien contribué à la libération de la femme musulmane. Cette libération était en bonne voie au Maghreb, et notamment en Tunisie. Maintenant, du fait des guerres américaines, la Tunisie risque de retomber sous le pouvoir des hommes les plus conservateurs.

Référence

The Guardian : Why Nato must defend women's rights
https://www.theguardian.com/commentisfree/2017/dec/10/why-nato-must-defend-womens-rights

 

 

 

 

22/12/2017


A LIRE AUSSI
Les articles sur les mêmes thèmes
Europe Solidaire