Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser
Les mots clés

Le très inquiétant Stephen Miller

Dans un article précédent, nous évoquions l'un des plus importants conseillers de Donald Trump sous le titre L'étrange M. Bannon. Ici nous devons parler d'un autre des plus importants conseillers de Donald Trump, Stephen Milller, de façon moins équivoque. Il est, à nos yeux du moins, non seulement inquiétant, mais très inquiétant, pour ne pas dire effrayant.
Miller, qui a été nommé “chief policy adviser” , c'est-à-dire conseiller politique en chef à la Maison Blanche, multiplie les attaques contre les juges fédéraux et les médias prétendant fixer des limites au Président en matière d'immigration et de sécurité. Lors d'une émission sur Fox News, reprise par la plupart des chaines, il a affirmé que Trump était le champion de millions et millions de travailleurs patriotes, ceux qui demandent des hausses de salaires, une bonne école et la sécurité.

Peut-être mais comment dans ce cas comprendre qu'un multimilliardaire tel que Trump ait recruté des ministres qui s'opposent à la hausse des salaires minimum, veulent détruire Medicaid, Medicare, la sécurité sociale, l'éducation publique, les règlements de sécurité sur les lieux de travail et toutes autres formes de protection pour ces travailleurs.

La subite fibre sociale de Milller surprend chez un membre de la classe moyenne supérieure qui s'est révélé dès sa jeunesse fasciné par tous les mouvements d'extrême droite et qui a été ultérieurement le porte parole d'un certain nombre de personnalités du Congrès ultra réactionnaires, notamment la représentante Michelle Bachmann et le sénateur Jeff Sessions.

Le poste éminent que lui a conféré Trump ne devrait cependant pas surprendre de la part d'un Président qui a parallèlement nommé directeur de la communication stratégique au National Security Council un certain Michael Anton. Celui-ci avait précédemment soutenu Bush dans la décision catastrophique d'envahir l'Irak puis est devenu directeur de l'important fonds spéculatif (hedge fund) BlackRock. Il a depuis multiplié les attaques de type raciste accusant les Noirs américains de voler le travail des white Americans

Beaucoup de commentateurs, et pas seulement dans les mouvements d'opposition Verts et Libéraux, craignent qu'un Président conseillé par un trio aussi ouvertement fasciste que Bannon, Miller et Anton, provoque un attentat de type « Incendie du Reichstag » ayant permis à Hitler de s'emparer du pouvoir. En ce cas Trump mettrait en place une véritable dictature militarisée qui pourrait servir ouvertement et sans opposition civile les intérêts de l'oligarchie américaine, aux Etats-Unis et dans le monde.

Ajoutons que Moscou prend de plus en plus conscience du caractère empoisonné des propositions de rapprochement initialement formulées par Trump. Celles-ci, comme nous l'avons indiqué précédemment, impliquerait d'engager la Russie dans une guerre contre l'Iran et la Chine.

Le 14 février, même si l'évènement n'a pas été à ce jour commenté par la diplomatie russe, on doit observer que le seul conseiller de Trump relativement favorable à l'alliance avec Moscou, le général Michael Flynn, vient d'être démissionné par Trump pour un prétexte dont les raisons profondes restent quelque peu obscures, au moins aux yeux de ceux qui ne veulent pas voir.

Notes

 * Sur Flynn, voir un point de vue russe :

https://sputniknews.com/world/201702141050666917-flynn-resignation-trump-administration-russia/

Voir également un article de The Duran, le site du très bien informé Alexander Mercouris

http://theduran.com/general-flynns-accusers-broke-law/

* Sur Trump, pour être objectif, je dois signaler un nouvel article de Thierry Meyssan, plus trumpiste que jamais.

http://www.voltairenet.org/article195181.html

* Toujours pour être objectif, je dois signaler que Bannon, Miller et une certaine Kellyanne Conway sont présentés comme les plus solides soutiens de la politique dite antisystème dont Trump s'inspirerait. Les néocons feront tout ce qu'ils pourront pour obliger Trump à s'en séparer. Voir à nouveau The Duran

http://theduran.com/neocon-hit-list-people-trump-administration-targeted-removal/




14/02/2017


A LIRE AUSSI
Les articles sur les mêmes thèmes
Europe Solidaire