Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser
Les mots clés

Catalogne. L'affrontement s'éloigne encore.

Quelque 450 000 Catalans, selon la police municipale, ont manifesté samedi 21/10 après-midi dans le centre-ville de Barcelone pour réclamer l'indépendance de leur région, après que Mariano Rajoy ait demandé au Sénat la destitution de l'exécutif catalan afin d'organiser des élections régionales dans les 6 mois. Ce serait deux fois plus de personnes que lors de la manifestation du 17 octobre visant à protester contre l'incarcération de deux leaders indépendantistes catalans, inculpés pour sédition.

De leur côté, les services de Carles Puigdemont le président de la Généralité de Catalogne, ont annoncé que celui-ci réagirait à l'annonce de Madrid dans un discours programmé pour le samedi 21/10 à 21h. S'il annonçait qu'il refusait sa destitution et qu'il proclamait l'indépendance, ce serait le conflit. Puigdemont a été prévenu par Madrid. S'il faisait cela, il serait jugé et pourrait encourir plusieurs années de prison.

Il est probable que les Catalans refusant l'indépendance prendraient la rue à leur tour, avec des effectifs sans doute égaux à ceux des manifestants indépendantistes. Les deux mouvements s'affronteraient peut-être violemment. Des armes parleraient, car les uns et les autres n'en manquent pas. Serait-ce alors la guerre civile?

Mise à jour au 21/10, 22h

Carles Puigdemont a prononcé comme prévu une brève allocution, samedi 21/10 à 21 heures. Le président de la Communauté catalane a répondu à la décision annoncée le matin même par le gouvernement espagnol.

Le gouvernement espagnol "se place hors de l'État de droit" a-t-il déclaré, qualifiant la décision du conseil des ministres de "pire attaque contre les institutions catalanes" depuis la dictature franquiste. En fait, diront les indépendantistes les plus convaincus, il a encore reculé puisqu'une nouvelle fois il n'est pas allé jusqu'à déclarer unilatéralement l'indépendance.

A suivre. 

21/10/2017


A LIRE AUSSI
Les articles sur les mêmes thèmes
Europe Solidaire