Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser

Future Tour maraîchère à Romainville, Ile de France

Les médias commencent seulement à parler du projet de tour maraîchère en cours de mise en place à Romainville, sous l'impulsion de sa dynamique maire Corinne Valls. Pourtant cette initiative paraît extrêmement intéressante et devrait pouvoir être reprise dans toutes les villes, à condition qu'elles puissent libérer le terrain nécessaire.

Or quand l'on sait toutes les surfaces potentiellement disponibles, y compris dans les quartiers urbains au peuplement le plus dense, des centaines de telles tour maraîchère pourraient bientôt être construites dans toutes les communes dite de banlieue entourant les principales villes de France ...et bien sûr d'Europe

Rappelons que le chantier de la première «tour maraîchère» de France, estimé à 5 millions d'euros, a en effet débuté. De quoi s'agira-t-il ? Citons ici les documents de présentation (voir liens ci-dessous) . « Ce sera une sorte de serre géante et verticale implantée en plein cœur de ville, au plus près des consommateurs. D'après les projections de la mairie, le bâtiment qui verra le jour en avril 2019 est composé de deux tours dont la plus haute fera 24 mètres, sur six étages. La culture des carottes, tomates et autres fruits et légumes sera ainsi répartie en fonction des étages et optimisée par les spécialistes de la culture urbaine.

Outre une exploitation agricole, la cité maraîchère abritera un centre de sensibilisation et de formation à l'agriculture urbaine ouvert aux professionnels et aux particuliers. Un vaste espace de vie composé d'un café-cantine et d'une épicerie pour vendre les produits en circuit très court complète ces lieux. Cette tour futuriste renoue ainsi avec le passé du département, autrefois terre d'accueil des maraîchers et vignerons.

En revanche, les méthodes d'exploitation ne sont pas celles de nos aïeux! Les fruits et légumes pousseront hors-sol, alimentés par des substrats issus à 100% de produits organiques, sans pesticide ni engrais chimique, sans chauffage ni lumière artificielle et disposés sur les 6 étages. Avec ces méthodes, la ferme citadine vise une production de 12 tonnes par an de fruits, légumes, champignons, fleurs comestibles, plants et semences. Elle permettra ainsi de couvrir la consommation de 200 familles ».

Le coût global du projet n'est pas mentionné dans ces documents. Cependant, il devrait pouvoir être amorti sur une dizaine d'années au minimum. Quant au financement, outre celui de la commune, il sera assuré notamment pour 1 022 552,53 euros HT.par la Région Île-de-France qui soutient le développement de l'agriculture urbaine à Romainville dans le cadre de l'appel à projet «100 quartiers innovants et écologiques». L'État dans le cadre de la dotation de soutien à l'investissement public local a attribué une subvention de 1 000 000 d'euros projet, la Métropole du Grand Paris dans le cadre du Fond d'investissement métropolitain apportera une subvention de 100 000 euros. Et le Conseil départemental de la Seine-Saint-Denis  de 250 000 euros. Il est vraisemblable que des partenaires privés s'associeront au projet, espérant sans doute bénéficier de l'expérience acquise.

Comment dans ces conditions expliquer le silence étonnant des hommes politiques et des médias à ce sujet ? On peut penser qu'il ne bénéficiera pas de l'appui des exploitants maraichers et agricoles, qui y verront, à tort d'ailleurs, une concurrence sur des marchés souvent déjà saturés. Mais son principal tort selon nous, est que le projet émane d'une municipalité dite de gauche, au sein d'une banlieue elle-même non nécessairement acquise à la majorité actuellement au pouvoir en France. Romainville est en effet dirigé par un ensemble rassemblant le Mouvement de la Gauche citoyenne, le Parti socialiste, les Verts, le Parti radical de gauche, le Forum et le Comité citoyen des Gaullistes de Romainville.

Si ces différents mouvements, sans exclure à terme La France Insoumise, étaient capables de s'entendre au niveau national pour présenter des projets innovants concrets du type de celui de Romainville, non pas nécessairement d'ailleurs dans le domaine de l'horticulture, les majorités conservatrices au pouvoir dans beaucoup de collectivités locales comme au plan national auraient beaucoup de mal à résister à la concurrence.

Références

http://www.ville-romainville.fr/1076-tour-maraichere.htm

http://www.ville-romainville.fr/cms_viewFile.php?idtf=6436&path=Depliant-Cite-maraichere.pdf

Corinne Valls, maire https://fr.wikipedia.org/wiki/Corinne_Valls

 

 

01/10/2018


Europe Solidaire