Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser
Les mots clés

Colossus s'illustre à Notre Dame de Paris

Colossus est un robot-pompier télécommandé fabriqué par l'entreprise française Shark Robotics. Développé avec l'aide de sapeurs-pompiers, il est en service depuis 2017 à la brigade de sapeurs-pompiers de Paris et est aussi utilisé par les pompiers de Bordeaux.

Il vient de s'illustrer lors de l'incendie de Notre Dame de  Paris. En effet, lors de leur intervention dans la cathédrale, les sapeurs-pompiers ont pu compter sur l'aide de Colossus, un robot téléguidé développé par la société française Shark Robotics. Cette machine est pilotable à distance jusqu'à 1 km à l'aide d'une tablette numérique. Elle pèse 420 kilos et peut emmener une demi-tonne de charge utile en exploitant sa puissance embarquée de 8000 watts qui lui confère plus de quatre heures d'autonomie. Ses dimensions sont d'1m80 de long et d'1m50 de large. Colossus peut également monter des escaliers et franchir divers sortes d'obstacles, grâce à ses chenilles.

Capable d'emporter 200 mètres de tuyaux, il peut envoyer sur le foyer 3.000 litres d'eau par minute et faire ainsi le travail d'une  vingtaine de pompiers. Polyvalent et modulable, il est également capable de transporter du matériel, d'évacuer des blessés, et de donner diverses informations aux pompiers grâce à sa caméra thermique et sa batterie de capteurs chimiques et électroniques. Il faut évidemment qu'il soit connecté à une source d'eau. Mais dans le cas de Notre Dame, l'eau de Seine ne manquait pas.

Il ne peut évidemment intervenir au delà d'une certaine hauteur.  Le travail héroîque des pompiers sur leurs grandes échelles est alors indispensable.

On estime que lors de cet incendie, dégageant une chaleur insupportable par un humain, l'utilisation de ce robot a été décisive. Il n'est pas exagéré de dire qu'il a sans doute permis de sauver plusieurs vies et de limiter considérablement les dégâts en opérant dans des endroits de la cathédrale inaccessibles pour les pompiers, en raison des trop grands risques encourus.

SmokeBot

D'ici trois ans, cette première génération de robot-pompier devrait être remplacée par de nouveaux engins encore plus performants, actuellement en développement au niveau européen, dans le cadre du projet de recherche SmokeBot. Actuellement, un prototype est testé dans des conditions volontairement sans visibilité. Son élément le plus innovant de notre projet est une caméra radar. Il s'agit d'un ensemble d'antennes et de récepteurs qui émettent et reçoivent des faisceaux radar et peuvent reconstruire une image en 3D de l'environnement à partir de ces faisceaux.

Ce futur robot pourra non seulement évoluer dans l'opacité complète mais également détecter la présence de substances dangereuses et toxiques grâce à ses nouveaux capteurs ultra-sensibles. Il s'appuiera sur la collecte de diverses informations qui, une fois fusionnées, permettront de reconstruire une représentation de l'environnement malgré l'absence de visibilité.

Les mauvais esprits diront que c'est bien de lutter contre un incendie, mais c'est encore mieux de ne pas le déclencher par incompétence ...ou par volonté expresse. On pourra relire à ce sujet l'article quelque peu troublant que l'on nous avait proposé de publier peu après le sinistre.

Référence

https://www.robot-advance.com/actualite-colossus-robot-pompier-adopte-a-paris-119.htm

03/05/2019


A LIRE AUSSI
Les articles sur les mêmes thèmes
Europe Solidaire