Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser
Les mots clés

Trump déclenchera-t-il la guerre des tarifs douaniers

Il semblait le 07/11/2017 que Donald Trump envisagerait de demander une hausse des droits de douanes portant sur les produits étrangers importés aux Etats-Unis. Si les producteurs étrangers acceptaient de fabriquer les mêmes produits en Amérique, cette hausse ne s'appliquerait pas.

On a cité le cas d'Airbus qui exporte certains appareils aux Etats-Unis, où ils se trouvent en concurrence avec les appareils comparables de Boeing. Il est évident que si les avions d'Airbus voyaient du fait de cette future taxe douanière leurs prix augmenter d'approximative ment 30%, aucun d'entre eux ne pourrait être vendus aux Etats-Unis. Par ailleurs, il faudrait de nombreux mois pour que Airbus, malgré les efforts d'ailleurs très critiqués en France faits actuellement en ce domaine par sa direction générale, puisse transférer sur le territoire américain ses chaines de production.

La mesure envisagée devrait permettre à Trump de satisfaire une de ses promesses électorales: redonner des emplois industriels aux régions américaines de la « rust belt » dévastées par le libre-échange imposé par les intérêts financiers qui font la loi à Wall Street et à Washington. Ce « libre-échange » permet aux Américains d'accéder à des produits de consommation à bas-prix, venant notamment de Chine. Avec les économies ainsi permises, ils peuvent acquérir les produits financiers américains – sans mentionner la possibilité de financer le budget militaire le plus élevé du monde.

Trump inaugurerait ainsi, si la mesure était adoptée par le Congrès, une nouvelle ère de protectionnisme qui nécessairement s'étendrait aussi aux autres parties du monde ayant opté pour le libre-échange. On pensera en particulier à l'Union européenne. Bien entendu elle entrainerait aussi des mesures de rétorsion de la part des Etats à économie semi-dirigée comme la Chine et la Russie.

Perspectives

La décision de Trump aurait-elle les effets attendus, autrement dit, rappelons-le, encourager les investissements industriels aux Etats-Unis. On peut en douter. Les coûts et les délais imposés aux industriels non américains pour reconvertir une partie de leurs équipements afin de produire aux Etats-Unis seront tels que la plupart préféreront renoncer à vendre aux Etats-Unis. Les besoins à satisfaire dans le reste du monde sont suffisants à leurs perspectives d'activités.

Par ailleurs, les pays visés par le nouveau protectionnisme industriel américain prendront immédiatement des mesures de rétorsion. La Chine a déjà menacé de le faire. Ces mesures pourraient viser les exportations américaines dans d'autres domaines que l'emploi strictement industriel. On pensera en particulier aux GAFA ou géants du web, tous américains, qui accumulent des milliards de bénéfices provenant du trafic de leurs usagers non-américains – sans mentionner qu'ils échappent à toute taxation de la part des Etats européens. La complaisance à leur égard du monde occidental pourrait peut-être trouver des limites.

En ce qui concerne les Etats européens, Trump compte sans doute sur la non-volonté de réaction de l'Union européenne, UE, conçue comme libérale dès ses origines pour servir entre autres les intérêts des entreprises américaines. Sur ce plan, il n'a pas tort. Mais viendra peut-être un temps où, face à une aggravation de la guerre économique que mènerait contre eux les Etats-Unis, les plus importants de ces Etats, notamment l'Allemagne et la France, décideront de s'affranchir des contraintes de l'UE en prenant eux-mêmes en mains leur avenir économique. Ils suivraient en cela l'exemple britannique du Brexit.

Ces audacieux pourront d'autant plus facilement le faire que, redevenus libres de concevoir leurs relations avec le reste du monde, ils pourraient négocier des accords gagnant-gagnant avec les pays du Brics.

 

 

07/11/2017


A LIRE AUSSI
Les articles sur les mêmes thèmes
Europe Solidaire