Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Après l'attentat de Westminster, qui en laisse présager d'autres analogues, faut-il rappeler que pendant des années, l'alliance entre les Etats-Unis et la Grande Bretagne a financé et entrainé, avec la collaboration de l'Arabie saoudite, des monarchies pétrolières et de la Turquie, des milliers d'extrémistes islamique en Syrie, Iraq et Libye. Il n'est pas certain que ceci ne se poursuive pas discrètement, même si dans le même temps ces pays annoncent vouloir dorénavant « éradiquer » l'Etat islamique. (...)
Des médias russes ont diffusé les dernières paroles qu'un jeune officier des Forces spéciales russes mort en Syrie en mars aurait prononcé avant de diriger un bombardement aérien sur sa position, alors qu'il était entouré par les djihadistes. En réalisant qu'il lui restait peu de munitions et qu'il se trouvait encerclé par les terroristes, Alexandre Prokhorenko, 25 ans, a choisi de mourir plutôt que de tomber aux mains de Daesh. (...)

Les robots quadrupèdes intéressent de plus en plus les roboticiens. On connaissait déjà par exemple la mule robotique ou Big Dog de Boston Dynamics, rachetée par Google 1) ou le Spot mini de la même start-up. 2) (...)

Dans un ouvrage paru le 11 janvier ("Où sont passés nos espions?" Albin Michel), les journalistes Christophe Dubois et Eric Pelletier montrent les failles des services de renseignement français, lesquelles ont permis les attentats de l'année dernière en France. Ils estiment qu'un effort important de reprise en main est en cours, mais le lecteur est loin d'être convaincu. Ce que l'on nomme la lutte contre la radicalisation n,e semble pas prendre au sérieux un phénomène qui intéresse plus particulièrement les jeunes, filles et garçons, y compris lorsqu'ils exercent des activités dans les administrations et les forces de sécurité. (...)

Le dernier livre de Jean-Paul Baquiast Le paradoxe du Sapiens. Etres technologiques et catastrophes annoncées Préface de Jean-Jacques Kupiec éditeur Jean-Paul Bayol, mars 2010 Ce livre est désormais téléchargeable gratuitement http://www.admiroutes.asso.fr/larevue/2011/123/paradoxe-du-sapiens.pdf (...)
Dernières réactions
"C'est ce qui apparaît de divers messages émanant de la Communauté du Renseignement américaine (IC). Voir par exemple Lien

Nous nous interrogions sur la capacité de Trump à gérer des dossiers complexes et à résister à tous ceux, y compris parmi ses ministres, qui veulent le voir rentrer dans le rang. En fait, selon les informations concernant la véritable guerre désormais menée contre lui par l'IC, il faut s'interroger sur la capacité de Trump à résister aux multiples campagnes menées contre lui par l'IC pour le compte de l'Etat Profond américain. On peut en douter car sur qui s'appuierait-il dans cette lutte, qui sera une lutte à mort ?"
par : jean-Paul Baquiast
Réaction à l'article : Conférence annuelle de Sécurité: Trump fait arrière toute



Durcissement de la confrontation américano-russe en Syrie
28/03/2017
Dans un récent article 1), nous signalions l'avance vers Raqqa des troupes de Bashar al Assad soutenues par l'aviation russe. Ceci pourrait être considéré comme une bonne nouvelle concernant la possibilité de chasser l'Etat Islamique EI de la Syrie. L'objectif pourrait en grande partie être obtenu par la prise de Raqqa, capitale de facto de l'EI.
L'EI pourrait lever le siège de Deir Essor
24/03/2017
Rappelons que cette ville de Syrie avait été encerclée depuis 2012 par l'Etat Islamique EI, y enfermant un important contingent de militaires de Damas. Ceux-ci n'avaient pu se dégager, même avec l'appui des forces de Damas et celui de l'aviation russe. La population et les militaires loyalistes encerclés craignaient évidemment la chute de Deir Essor, qui aurait entrainé un massacre général perpétué par les islamistes.
Affrontements entre la Syrie et Israël, la Russie en arrière-plan
20/03/2017
Il est de notoriété commune que la Syrie de Bashar al Assad et Israël sont depuis des mois sur un quasi-pied de guerre. Cette situation implique directement la Russie et l'Iran, alliées de Damas. Elle ne peut laisser indifférents tous les Etats qui, ouvertement ou plus indirectement soutiennent Israël.
Bien sûr, ce n'est pas du terrorisme
18/03/2017
Après celui d'Orly un nouveau radicalisé a égorgé ce jour deux hommes à Paris.
Le candidat à la Maison Blanche Donald Trump avait bénéficié d'un fort soutien du Complexe Militaro-Industriel américain (MIC) du fait qu'il avait promis une sensible augmentation des dépenses militaires. Ceci malgré son intention de diminuer les dépenses budgétaires globales. (...)

Il suffit de parcourir rapidement les médias de la presse en ligne étrangère pour constater que ceux-ci attendent avec une grande attention les résultats des élections présidentielles françaises. Ceci est nouveau car les évènements de la vie politique nationale ne les intéressaient pas plus jusqu'ici que pour nous les élections au Zimbabwe. (...)

Plusieurs articles émanant du site américain leftist (de gauche) Counter Punch s'interrogent sur la possibilité qu'aura Donald Trump dans les prochains mois (ou prochaines semaines) de résister aux offensives en préparation contre lui émanant du complexe militaro-industriel-médiatique et des agences de renseignement (IC), dit aussi Etat profond. (...)

Europe Solidaire