Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Vladimir Poutine peut à juste titre se féliciter de la défaite de l'Etat Islamique en Syrie. Celle-ci a été due principalement à l'action des forces aéronavales russes, renforcées de quelques forces spéciales au sol. Cette intervention russe a permis dans le même temps de remettre sur pied et renforcer l'armée de Bashar al Assad, qui était au bord de l'effondrement. (...)
Des médias russes ont diffusé les dernières paroles qu'un jeune officier des Forces spéciales russes mort en Syrie en mars aurait prononcé avant de diriger un bombardement aérien sur sa position, alors qu'il était entouré par les djihadistes. En réalisant qu'il lui restait peu de munitions et qu'il se trouvait encerclé par les terroristes, Alexandre Prokhorenko, 25 ans, a choisi de mourir plutôt que de tomber aux mains de Daesh. (...)

Nous ne pouvons pas donner tort à Israël lorsqu'il s'indigne de voir des majorités d'Etats musulmans ou influencés par un islam furieusement anti-juif, entrainer l'Unesco dans des décisions plus qu'hostiles à son égard. Il doit réagir avec le plus de vigueur possible. (...)

Yuval Noah Harari, né le 24 février 1976, est professeur d'histoire et auteur du bestseller international Sapiens : Une brève histoire de l'humanité. Initialement spécialiste d'histoire médiévale et militaire, passé par Oxford, Yuval Noah Harari enseigne à l'Université hébraïque de Jérusalem. (...)

Le dernier livre de Jean-Paul Baquiast Le paradoxe du Sapiens. Etres technologiques et catastrophes annoncées Préface de Jean-Jacques Kupiec éditeur Jean-Paul Bayol, mars 2010 Ce livre est désormais téléchargeable gratuitement http://www.admiroutes.asso.fr/larevue/2011/123/paradoxe-du-sapiens.pdf (...)
Dernières réactions
"Voilà qui démontre à l'évidence la nécessité de faire un effort considérable tant en matière d'armements tactiques que stratégiques.
La stratégie de la « défense tous azimuts » et de « la frappe de l'homme mort » implique que nous développions considérablement nos moyens nucléaires et nos forces d'intervention, en dehors de toute communauté de défense.
La France doit avoir la possibilité de détruire totalement la ou les puissances qui l'agresseraient, voire, en cas ultime de provoquer l'apocalypse sur notre planète afin que chaque état sache que la disparition de la France signerait la fin de l'humanité.
Bien entendu, il nous faudrait aussi des femmes ou hommes d'exception capable de donner cet ordre comme le fut le Général"
par : Michel
Réaction à l'article : Les nouvelles forces armées russes. Position française souhaitable

par : J.P. Baquiast
Réaction à l'article : Unesco. L'erreur grave d' Israël


Un discours incendiaire de Rex Tillerson à propos de la Syrie
19/01/2018
Dans un discours devant le Hoover Institute à Stanford le 17 janvier en présence de Condoleezza Rice, conseillère pour la Sécurité Nationale sous la précédente Administration, qui avait toujours poussé les Etats-Unis à la guerre, le Secrétaire d'Etat Rex Tillerson a réaffirmé la volonté américaine de renverser Bashar al Assad, en dépit ou plutôt en raison du soutien que ce dernier reçoit de la Russie et plus récemment de l'Iran.
Les Etats-Unis s'installent militairement en Syrie
16/01/2018
Les Etats-Unis ont annoncé le 14 janvier la création d'une « Force de sécurité frontalière » ( Border Security Force ou BSF) pour "empêcher la résurgence" des djihadistes.
Attaque de drones contre les bases russes en Syrie
09/01/2018
Curieusement, les médias occidentaux n'ont pratiquement pas évoqué une attaque de drones s'étant produite le 6 janvier contre les bases russes en Syrie. L'incident pourrait ne pas être mineur. Il pourrait signifier le début d'un engagement directe des Etats-Unis, via mercenaires ou "terroristes modérés" interposés, contre la présence militaire russe en Syrie.
Un Plan C pour se débarrasser de Donald Trump
05/01/2018
Ceux qui, au sein de l'Etat Profond (Deep State) américain, voulaient se débarrasser de Donald Trump, comptaient d'abord sur ce qui a été nommé ensuite un Plan A, soit le succès de l'enquête menée par l'establishment pour montrer la collusion de Trump et des Russes lors de l'élection présidentielle.
Les services de contre-espionnage russes et de quelques pays européens avaient eu des preuves apparemment incontestables du fait que la CIA américaine et d'autres services des Etats-Unis ont toujours encouragé le développement au Moyen-Orient de milices se rattachant à l'Etat Islamique et combattant aussi bien le gouvernement de Damas que ses alliés russes et aujourd'hui iraniens. (...)

Samedi 13 janvier, les habitants d'Hawaï, un Etat américain du Pacifique, ont reçu une fausse alerte du système Amber Alert sur leurs téléphones portables leur annonçant l'arrivée imminente d'un missile balistique. Il en est résulté des mouvements de panique. Celle-ci ne s'est calmée qu'à la réception 40 minutes plus tard après d'un message annulant l'alerte. (...)

Donald Trump avait annoncé avant son élection qu'il développerait l'arsenal nucléaire américain. Ceci avait généralement été entendu comme désignant l'arsenal de missiles nucléaires balistiques intercontinentaux. Comme celui-ci est déjà surabondant, les experts n'en avaient pas conclu que cette perspective était très menaçante. Elle aurait principalement servi à passer de nouvelles commandes au complexe militaro industriel américain. (...)

Europe Solidaire