Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
François Hollande avait lors de son intervention du 6 novembre sur TF1 l'occasion, n'ayons pas peur des mots, d'entrer dans l'histoire. Il aurait pu démontrer que derrière ce président falot et soumis aux contraintes extérieures qu'il a désormais la réputation d'être, il y avait un grand chef de guerre. Un chef à la hauteur de la grande nation, la France, dont il a vanté les capacités tout au long de ses propos, mais qui pour le moment dépérit faute de savoir contre quoi ou mieux pour quoi se battre. (...)
Jeremy Corbyn, candidat à la direction du parti travailliste britannique, peut-être futur Premier ministre de sa Gracieuse Majesté (...)

Selon plusieurs journaux, le parquet national financier (PNF) a ouvert en octobre 2016 une enquête préliminaire pour « corruption d'agents publics étrangers » autour d'un contrat signé le 23 décembre 2008 à l'occasion d'une visite de Nicolas Sarkozy, alors président de la République, à son homologue Lula. Contacté, le PNF ne confirme ni ne dément l'information. (...)

Le dernier livre de Jean-Paul Baquiast Le paradoxe du Sapiens. Etres technologiques et catastrophes annoncées Préface de Jean-Jacques Kupiec éditeur Jean-Paul Bayol, mars 2010 Ce livre est désormais téléchargeable gratuitement http://www.admiroutes.asso.fr/larevue/2011/123/paradoxe-du-sapiens.pdf (...)
Dernières réactions
"Mise à jour au 11/12/ onze heures.

Toujours selon Zero Edge, on apprend que Trump aurait choisi pour le poste très important de Secrétaire d'Etat, actuellement occupé par Jonn Kerry, un éminent représentant de Exxon Mobil, un certain Rex Tillerson. Celui-ci était peu connu en France, mais il faut savoir qu'il entretient d'excellents relations avec Vladimir Poutine. Exxon a fait en Russie l'essentiel de ses profits.
La nomination n'est pas encore définitive, mais elle aurait de grandes chances d'être confirmée cette semaine.
En ce cas, elle confirmerait l'analyse de cet éditorial, selon laquelle il y aurait aux Etats-Unis une part importante d'intérêts industriels et financiers qui rejettent la politique actuelle de Washington, refusant au prétexte de « sanctions », toutes relations avec Moscou.
Ce serait une excellente nouvelle pour la paix dans le monde. Celle-ci comme nous l'avons rappelé souvent, aurait été en grand danger avec l'élection d'Hillary Clinton, l'hyper militariste anti-russe. Nous ferons sur ce sujet un article plus détaillé prochainement.
Lien"
par : JPB
Réaction à l'article : Trump et la prise de pouvoir par les milliardaires

par : François V
Réaction à l'article : Trump et la prise de pouvoir par les milliardaires


Trump et Merkel. La gifle ?
18/03/2017
Le 17 mars, Angela Merkel s'était rendue à Washington pour une rencontre qu'elle avait fait demander à Donald Trump. C'est la première fois qu'un chef de gouvernement européen fait une telle démarche.
L'Europe capitule devant les multinationales atlantiques
15/02/2017
Le Parlement européen a ratifié le CETA, l'accord de libre-échange Union Européenne-Canada. Ce traité entrera provisoirement en vigueur à partir du 1er mars, avant même sa ratification par les parlements des États membres, étape nécessaire pour sa validation complète. Ceci, soit dit en passant, montre bien l'allégeance des Etats membres à l'Union européenne
Valls et Hamon, ou la gauche face à la mondialisation
26/01/2017
Dans RT du 25 janvier https://francais.rt.com/opinions/32964-valls-vs-hamon-deux-programmes-mettre-poubelle l'économiste et homme politique français Jacques Nikonoff constate, après avoir écouté les programmes des deux candidats du PS à la présidentielle française Manuel Valls et Benoît Hamon, que ceux-ci n'abordent aucune des difficultés résultant de la soumission de la France à la mondialisation, l'Union européenne sous sa forme actuelle étant l'instrument le plus efficace de celle-ci.
Avenir de STX France
08/01/2017
Fleuron de la construction navale française, les Chantiers de l'Atlantique, rebaptisés STX-France depuis leur acquisition en 2008 par le groupe sud-coréen STX, vont devoir changer d'actionnaire car leur maison-mère vient de déposer son bilan.
Nous ne remettrons évidemment pas en cause ici la légitimité des choix de l'électorat. Il est par contre indispensable de souligner les dangers de ce choix en ce qui concerne l'élection ce soir d'Emmanuel Macron à l'Elysée. La France, déjà engluée dans l'atlantisme imposé par les puissances financières ayant provoqué la candidature Macron, n'en sortira évidemment pas. Elle s'y enfoncera au contraire de plus en plus. (...)

Pour son dernier meeting de campagne, Marine Le Pen a choisi Ennemain dans la Somme. Dans ce petit village de 230 habitants, le Front National avait réalisé un bon score au premier tour de la présidentielle. Le meeting a été suivi très largement dans la France entière grâce notamment à sa retranscription par BFMTV. L'assistance l'a applaudie et encouragée sans cesse. (...)

Par un article fort convaincant que vient de publier Thierry Meyssan dans Voltaire.net (voir lien ci-dessous), l'auteur s'indigne à juste titre des manoeuvres de Macron et de ses amis du grand capital atlantiste visant à déconsidérer Marine Le Pen aux yeux de ses électeurs, qu'ils soient de gauche ou de droite. (...)

Europe Solidaire