Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser
Les mots clés

20/04/2021 Une future ISS (Station Spatiale internationale) envisagée par la Russie

L'actuelle ISS a été le produit d'une volonté de coopération entre les États-Unis, la Russie et d'autres Etats moins importants souhaitant de doter d'une présence dans l'espace.

On rappellera que l'ISS est une station spatiale placée en orbite basse et occupée en permanence par un équipage international. Elle n'a pas d'objectifs militaires. Elle se consacre à la recherche scientifique conduite dans l'espace, c'est-à-dire notamment dans un environnement dépourvu de gravité. Elle est considérée aujourd'hui comme le symbole de la volonté de coopération des Etats s'intéressant à l'espace. Cependant, elle est devenue de plus en plus un enjeu de puissance pour la Nasa américaine. 

Or le chef de l'agence spatiale russe Roscosmos, Dmitri Rogozine, vient d'annoncer son intention de construire un premier module de sa propre station spatiale d'ici à 2025, après que le gouvernement ait laissé entendre qu'il pourrait abandonner l'ISS. Ce module serait déjà en construction.

Le vice-Premier ministre russe Iouri Borrissov avait précédemment indiqué que Moscou allait se retirer de l'ISS dès 2025 pour se concentrer sur la construction de sa propre station. Selon lui, l'ISS serait en "fin de vie" avec des modules qui devraient rapidement être remplacés du fait de leur dégradation progressive. Ceci laissait présager une "catastrophe". Nous ne pouvons pas mettre en danger les vies" des cosmonautes,

Selon lui, la future station spatiale russe pourrait être placée à une orbite plus haute que l'ISS et servir de "point de transfert intermédiaire pour des vols à destination de la Lune".

La Russie avait annoncé plusieurs projets intéressant l'espace ces dernières années, mais la plupart manquent de ressource. Il en est ainsi du vaisseau et du lanceur lourd appelés à remplacer le toujours fiable mais vieillissant système Soyouz. Mais Il est douteux que Moscou puisse à lui seul mettre en place une station spatiale. Il y a tout lieu de penser que la Russie se rapprochera de la Chine dans ce domaine comme dans d'autres.

Ceci signifiera-t-il la fin de la coopération scientifique avec les Etats-Unis et l'Europe dans le domaine spatial. Autrement dit, l'espace, au lieu de rester le symbole de la coopération scientifique internationale, deviendrait un domaine d'affrontement entre grandes puissances. Cet affrontement risquerait alors de prendre rapidement une forme militaire.

20/04/2021

A LIRE AUSSI
Les articles du même type
Europe Solidaire