Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser
Les mots clés

De l'eau sur la Lune

De l'eau pourrait se trouver sur la Lune. C'est ce que l'observatoire stratosphérique de la Nasa dit SOFIA (Stratospheric Observatory for Infrared Astronomy) aurait permis de découvrir.

Jusque à présent les astronomes se représentaient la Lune comme une planète desséchée. Ils savaient cependant que cela n'avait pas toujours été le cas, vu l'abondance des lits de rivière aujourd'hui disparues. De plus, ils n'imaginaient pas que la surface de la Lune, alternativement brûlante et glaciale compte tenu de son exposition au soleil, pouvait conserver durablement de l'eau liquide.

Autrement dit, les installations humaines sur notre satellite, envisagée pour dans une trentaine d'année, devraient se contenter pour survivre d'une eau apportée de la Terre.

Une série d'observations concordantes avait été faite précédemment par 3 satellites laissant supposer la présence d'eau moléculaire mais sans permettre de savoir s'il s'agissait bien d'eau H2O ou d'autres hydroxyles OH. L'observatoire SOFIA de la Nasa paraît montrer sans aucun doute qu'il s'agit bien d'H2O. Mais ceci ne signifie pas que celle-ci puisse être facilement exploitée par de futures expéditions.

Elle serait présente sous forme microscopique dans des espaces vides entre des minéraux de surface. De plus elle pourrait ne pas se rencontrer systématiquement sur toute la surface de la Lune.

Autrement dit, son extraction par des humains représenteraient de telles investissements technologiques ou budgétaires qu'ils auraient meilleur compte à apporter avec eux de l'eau terrestre contenue dans des bonbonnes ou des gaz comprimés H et O permettant de recomposer de l'H20 après l'alunissage.

27/10/2020

Europe Solidaire