Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser
Les mots clés

Les Etats-Unis cherchent enfin à se doter d'armes hypersoniques

Plus les annonces de Moscou et de Pékin selon lesquelles la Russie d'abord, puis désormais la Chine, disposent désormais de missiles hypersoniques, plus l'on se demandait ce qu'attendait le Pentagone pour réagir.

Depuis plus d'un an désormais, nous avions consacré des articles à cette question en nous demandant pourquoi le Pentagone, doté d'un budget annuel de près de 800 milliards de dollars, avait-il pris ce retard. Il nous paraissait que le complexe militaro-industriel américain avait préféré financer des porte-avions et autres armes conventionnelles, qui rapportent d'importants profits, plutôt que consacrer quelques milliards à un domaine encore difficile. Mais peut-être était-ce simplement du au mépris des milieux militaires américains, convaincus de disposer d'une suprématie définitive, pour les capacités de la Russie en matière d'armement.

Aujourd'hui cependant, les yeux s'ouvrent publiquement aux Etats-Unis. On a pu lire dans le Daily Mail du 8 janvier 2020 un article selon lequel Donald Trump avait annoncé la veille que les Etats-Unis travaillaient au développements de missiles ou fusées hypersoniques qui seraient « précises, puissantes et rapides ».

Ceci ne risquera pas cependant d'inquiéter les États-majors russes et chinois. Ils savent qu'il faudrait des années aux Etats-Unis pour se mettre à niveau, d'autant plus qu'en Russie et en Chine d'importants moyens de recherche-développement restent consacrées à ce domaine. Aussi bien le

vice-président des chefs d'états-majors des 3 armes, le général John Hyten, vient-il de reconnaître lors d'un discours devant le Centre for Strategic and International Studies, CSIS que les Etats-Unis étaient désormais en concurrence sérieuse avec les autres nations s'étant dotées d'armes hypersoniques.

Il a rappelé que les Etats-Unis dominaient ce secteur il y a une dizaine d'années. Ils avaient notamment développé deux programme en ce domaine. Mais ceux-ci n'avaient pas produit de résultats satisfaisants. Au lieu d'être améliorés, ils avaient été abandonnés. Il a exhorté les autorités responsables à relancé les efforts pour réaliser de telles armes, notamment concernant leurs capacités à s'imposer dans le domaine spatial. C'est effectivement en orbite que se joue les capacités des armes hypersoniques.

En fait, depuis 2018, le Pentagone a commencé pour le compte de l'Air Force le développement d'une fusée air-sol à moyenne portée et dans le même temps d'une fusée à longue portée. On lira à ces sujet un article de MISSILETHREAT . Ces deux programmes devraient coûter 1,5 milliards de dollars. Aucune information n'est disponible pour le grand public à cet égard. Il restera à prouver leurs capacités.

Image: Avanguard, système de missiles hypersoniques russes

 

 

20/01/2020

Europe Solidaire