Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser
Les mots clés

Succès du Rafale en Grèce

Nous avons souvent indiqué (en toute indépendance de jugement) que le Rafale de Dassault Aviation est le meilleur avion de combat actuel.

Il surpasse sur de nombreux points le  Lockheed F-22 Raptor américain et le Soukhoï Su-57  russe, ce dernier présenté comme l'avion de combat du futur ou de 5e génération.

Pendant des années, les Etats-Unis avaient pratiquement interdit aux gouvernements européens de se doter de Rafale. Les Européens en acquérir. Ceux-ci s'étaient inclinés compte-tenu du poids politique et technologique américain au sein de l'Otan. La France, dans la tradition gaullienne, a toujours au contraire voulu développer ses propres avions de combat. En résultent aujourd'hui les Mirages 2000D de Dassault-Sud-Aviation, ainsi que les Rafales de Dassault Aviation.

Or aujourd'hui, le gouvernement grec est directement menacé par la volonté du président turc Recep Tayyip Erdogan de dominer politiquement et militairement la Méditerranée orientale et ses gisements pétroliers. Un moment en Grèce même et notamment dans les Iles de la Mer Egée, beaucoup avaient craint que l'actuelle présidente de la République Hellénique Ekaterini Sakellaropoûlou  n'ose pas affronter la Turquie, d'autant plus que l'Union Européenne a toujours montré une grande passivité dans ces dossiers.

La montée des tensions entre la Grèce et la Turquie a changé la donne. Comme les Etats-Unis sont considérés comme un allié traditionnel de la Turquie, la Grèce a fait appel la France. Dans un accord intergouvernemental récemment signé la Grèce a accepté d'acheter 18 Rafale pour l'armée de l'air grecque . Le contrat estimé à 2,5 milliards d'euros comprend la fourniture de six appareils neufs et douze d'occasion. Ils seront armés de missiles de croisière Scalp, de missiles air-air Meteor (longue portée), de missiles air-air MICA (moyenne portée) à guidage infrarouge ou électromagnétique ainsi que de missiles air-mer antinavires AM 39 (Exocet). Les premiers exemplaires de ces Rafale seront livrés dès l'été 2021. les derniers d'ici deux ans.

Florence Parly, la ministre française des Armées, vient de se rendre à Athènes afin de signer ce contrat pour le compte de la France.

 

25/01/2021

Europe Solidaire