Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser
Les mots clés

La Chine serait devenue le second producteur mondial d'armement

Selon une étude référencée ci-dessous que vient de publier l'Institut de recherche sur la paix internationale de Stockholm [Sipri] la Chine serait désormais le second producteur mondial d'armement, le premier restant les États-Unis et le troisième la Russie.

Par ailleurs, le Sipri s'est limité à estimer la production des quatre principaux industriels chinois, dont AVIC (aéronautique), NORINCO (armement terrestre), CETC (China Electronics Technology Group Corporation) et CSGC (China South Industries Group Corporation).

Selon l'étude du Sipri, le montant des ventes réalisées par AVIC s'élèverait à plus de 20 milliards de dollars en 2017, ce qui placerait le groupe chinois au 6e rang du classement des plus importants groupes d'armement. Quant à NORINCO, avec des ventes estimées à 17,2 milliards de dollars, il prendrait la 8e place, ce qui en ferait le  plus grand producteur mondial de systèmes terrestres . CETC, avec un chiffre d'affaires estimé à 12,2 milliards, arriverait à la 9e position. Enfin, CSGC serait 19e, avec 4,6 milliards.

Manque à cette évaluation, faute de chiffres fiables communiqué, l'industrie navale militaire, c'est à dire China Shipbuilding Industry Corporation (CSIC) et China State Shipbuilding Corporation (CSSC). Cependant on sait que depuis 2012, où elle comptait 527 bâtiments de toutes sortes totalisant 920.000 tonnes, elle est passée au troisième rang mondial, avec 601 bâtiments représentant un total de 1,5 million de tonnes. ll est estimé que les chantiers navals chinois lancent, en moyenne, une frégate ou un destroyer par mois et effectuent une mise à l'eau de sous-marin tous les trimestres. En quatre ans, ils construisent l'équivalent de la Marine nationale française.

En matière d'exportation, le Sipri avait établi que les exportations chinoises de matériels militaires avaient augmenté de 88% entre 2011 et 2015 alors que, durant la même période, les importations diminuaient de 25%.

Ces données concernant l'industrie militaire chinoise ne devraient pas inquiéter les États-Unis, qui représentent à eux seuls 35,6 % du total mondial. Viennent ensuite (en 2015) la Chine (12,8 %) ) l'Arabie saoudite (5,2 %), la France (4,5%), la Russie (4 %), et le Royaume-Uni (3,3 %). Pour plus de détails sur ces questions, on consultera le rapport du GRIP, Groupe de Recherche et d'Information pour la Paix et la Sécurité. Ce rapport est intitulé Dépenses militaires mondiales production et transferts d'armements. Les chiffres clefs

Cependant, connaissant la puissance du complexe militaro-industriel américain, les nouvelles données concernant l'industrie militaire chinoise seront certainement utilisées par ce dernier pour exiger de nouveaux crédits budgétaires.

Référence

* sipri insights on peace and security no. 2 02 0/2 ESTIMATING THE ARMS SALES OF CHINESE COMPANIES
https://www.sipri.org/sites/default/files/2020-01/sipriinsight2002_0_0.pdf

Sipri

29/01/2020

A LIRE AUSSI
Les articles du même type
Europe Solidaire