Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser
Les mots clés

Un rapprochement entre la France et la Russie. Excellent mais pour quoi faire ?

Le service de presse du Kremlin vient d'annoncer que «  Le président français Emmanuel Macron participera à la célébration de l'anniversaire de la Victoire le 9 mai 2020 "

Le président français Emmanuel Macron a accepté avec gratitude l'invitation de son homologue russe Vladimir Poutine à participer aux cérémonies commémoratives dédiées au 75e anniversaire de la Victoire dans la Grande Guerre patriotique, qui se tiendront à Moscou le 9 mai 2020",

Dans la perspective souhaitable d'un rapprochement,ou mieux  d'un accord diplomatique suivi, entre la Russie et la France, cette participation est une bonne nouvelle. Elle rappellera d'abord aux Français croyant encore que la victoire finale sur le Reich a résulté du débarquement américain en Normandie a été due principalement aux millions de morts des soldats russes sur le front de l'Est. Plus concrètement, elle permettra à la France de manifester clairement sa volonté de refuser les diktats de Washington lui interdisant depuis des années de négocier avec la Russie.

Toujours selon le Kremlin, lors d'entretiens téléphoniques entre Vladimir Poutine et Emmanuel Macron pour préparer cette participation française, les deux présidents ont pu "convenir du calendrier des prochains contacts dans différents formats". Ils ont aussi « discuté des derniers développements concernant le programme nucléaire iranien, du règlement syrien et de la situation dans le Donbass. En outre, les présidents ont exprimé leur volonté d'intensifier le travail commun dans le cadre du format Normandie ».

Rappelons que le Format Normandie est la configuration diplomatique à quatre pays adoptée pendant la guerre du Donbass. Elle rassemblait la Russie et l'Ukraine, les deux belligérants, avec l'Allemagne et la France. Pour l'avenir, il aura l'intérêt d'associer l'Allemagne et la France dans leurs futures relations avec Moscou. Inutile de préciser que l'Union européenne qui reste très largement sous le contrôle des Etats-Unis, fera ce qu'elle pourra pour bloquer toutes relations approfondies avec Moscou.

Le programme de coopération esquissé par le Kremlin, dont on peut supposer qu'il s'est exprimé avec l'accord personnel d'Emmanuel Macron, est intéressant. Il faut espérer qu'il ne sera pas torpillé par un corps diplomatique français restant dans sa grande majorité sous le contrôle de Washington.

Cependant, comme nous l'avons plusieurs fois rappelé ici, un accord de long terme entre la Russie et la France supposerait que les coopérations portent aussi sur les questions industrielles, scientifiques et spatiales. La France, seule en Europe, a quelque chose à négocier avec la Russie dans ces domaines essentiels pour l'avenir du monde. Il semble que Moscou n'y verrait que des avantages. Cela lui permettra de peser davantage dans ses relations avec la Chine. Pékin depuis quelques années avait consacré beaucoup plus de ressources que Moscou sur ces questions. 

Le lobby américaniste en France prétend que la France y perdrait son indépendance et verrait ses compétences pillées sans contre partie par les industriels et les chercheurs russes. Il s'agit d'un procès qui indigne les spécialistes. Ceux-ci savent très bien que dans des coopérations soigneusement étudiées, les connaissances techniques et scientifiques sont équitablement partagées. 

16/02/2020

A LIRE AUSSI
Les articles du même type
Europe Solidaire