Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser

Un Airbus américanisé 

Les Français naïfs se sont réjouis ces derniers jours de voir l'européen Airbus risquer de profiter de la déroute de Boeing dans l'affaire du Boeing 737 Max pour augmenter ses parts de marché dans un domaine où la demande des compagnies aériennes est forte.

Ils se font des illusions. Airbus est en passe de devenir une compagnie qui sous une étiquette européenne sera complètement aux mains des intérêts industriels et politiques américains. Elle l'est déjà en partie. Ce que ceux-ci risquent de perdre avec Boeing, ils le récupéreront largement avec Airbus. La France pour qui Airbus représentait encore récemment de nombreux investissements technologiques et d'importants emplois industriels, verra son rôle diminuer de plus en plus au profit des Etats-Unis ou au mieux d'une industrie allemande totalement dominée par le capital américain.

Un article de l'expert international indépendant qu'est Richard Labéviaire donne de nombreux éclairages à ce sujet (voir référence ci-dessous). Il est fort opportunément intitulé Contre-enquête. Comment l'Amérique est en train de mettre complètement la main sur Airbus. L'article paraîtra long, mais il est extrêmement bien documenté. Nous pourrions ajouter pour notre part que les gouvernements français successifs, nécessairement informés de cette situation, n'ont cessé depuis plusieurs années de participer à la prise de contrôle d'Airbus par les Etats-Unis. Sans doute y étaient-ils obligés par les pressions des Etats-Unis à qui ils devaient l'essentiel de leurs responsabilités politiques. Rien n'est changé aujourd'hui sous la présidence d'Emmanuel Macron.

Mais les Etats-Unis, dans le domaine de l'industrie aéronautique comme dans de nombreux autres cèdent de plus en plus de terrain aux Chinois, sans mentionner les Russes. Si un Airbus et derrière Airbus un gouvernement français complètement indépendants avaient été libres d'agir, ils auraient entrepris depuis longtemps de négocier des accords gagnant-gagnant avec l'industrie chinoise. Airbus pour sa part aurait pu le faire sans risque d'être absorbé compte-tenu du potentiel industriel qui lui apportait la France, vieille nation aéronautique.

Ceci malheureusement ne se fera pas. Il en sera de même dans le domaine encore plus important des industries spatiales, civiles et militaires. La France, malgré sa compétence historique dans ce domaine, ne peut pas négocier avec la Chine et la Russie, du fait des interdictions que depuis longtemps lui impose Washington. L'espace comme l'aéronautique n'offriront à la France aucunes perspectives. Il lui restera le tourisme...et encore...

Sources

* Richard Labéviaire. 11 mars 2019. Contre-enquête.Comment l'Amérique est en train de mettre complètement la main sur Airbus
https://prochetmoyen-orient.ch/contre-enquete-comment-les-americains-ont-mis-la-main-sur-airbus/

* Voir aussi Dedefensa. Philippe Grasset du 16 mars 2019. De Boeing à Airbus, et retour..
http://www.dedefensa.org/article/de-boeing-a-airbus-et-retour

* Voir également Europe solidaire du 13/03/2119. Pourquoi les Etats-Unis refusent-ils d'immobiliser leurs Boeing 737 Max ?http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=3541&r_id=&t=Pourquoi%20les%20Etats-Unis%20refusent-ils%20d%27immobiliser%20leurs%20Boeing%20737%20Max%A0?

 

 

16/03/2019

A LIRE AUSSI
Les articles du même type
Europe Solidaire