Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser
Les mots clés

De qui Macron est-il l'agent ?

Nous avions nous-mêmes relaté, avec prudence certes, le fait que la campagne d'Emmanuel Macron ait été financée par la CIA. Ceci dans l'espoir de voir accéder à l'Elysée un président pleinement acquis au pouvir américain (Voir De profundis macronibus http://www.europesolidaire.eu/article.php?artic. le_id=2455&r_id=&t=De%20profundis%20macronibus
Aujourd'hui tout l'écho donné, y compris par Emmanuel Macron lui-même, aux allégations concernant sa vie sexuelle, permet d'évacuer la question des liens présumés entre Macron et la CIA.

La question reste posée cependant. Il serait anormal que les rares candidats – ou candidate - aux élections de la République française souhaitant voir la France s'émanciper enfin du pouvoir américaniste, ne la reprennent pas à leur compte.

Note

Nous lisons dans Boursorama, qui est un organe du Kremlin, comme chacun sait, ce courrier très pertinent d'un lecteur. (peut-être aussi il est vrai lui-même un agent du Kremlin) Nous le reprenons ici in extenso

La main du Kremlin est décidément toute puissante: après les accusations des perdants – personnel politique et media – américains à l'élection présidentielle, voici les accusations des (futurs perdants?) personnel politique et médias français contre la Russie! Le thème est le même: Moscou veut manipuler les élections présidentielles.

Les médias français ne se fatiguent pas, ils se bornent à constater que certains médias russes – aux ordres du Tsar comme il se doit! – osent publier des éléments négatifs sur leur chouchou du moment, Emmanuel Macron. Macron à qui tous les médias français tressent des lauriers, admirant sans doute sa servilité et sa soumission aux forces atlantistes et se gardant bien de mentionner son absence totale de programme ni même de mettre en évidence l'incapacité dont il a fait preuve en tant que Ministre de l'Economie de François Hollande dont le résultat calamiteux de sa gestion se voit à chaque instant en France.

C'est ainsi qu'on apprend dans « Le Point » que « Une campagne de désinformation téléguidée par la Russie prend pour cible » Emmanuel Macron! Quelle est cette « campagne de désinformation »? Une simple interview d'un député – français! – à un média russe qui ose affirmer « sans ciller qu'Emmanuel Macron serait un «agent du grand système banquier américain» » Pour qui connait un tant soit peu Macron, ceci est une évidence et lui-même ne s'en cache d'ailleurs pas, puisqu'il revendique fièrement sa carrière dans les grands groupes financiers américains! Le crime est donc que des médias russes osent interviewer un député français qui ose critiquer le candidat à la mode! Par contre lors des élections en Russie, quand les torchons du style « Le Monde » ou « Libération » publient des monceaux d'ordures sur Vladimir Poutine, ça n'est que de l'information et en aucun cas des tentatives d'influer sur les élections.

Ceci n'est en fait qu'une campagne de plus de désinformation contre la Russie dont le but est de présenter à l'opinion publique française la Russie comme un pays totalitaire prêt à tout pour manipuler les élections dans les havres de démocratie que sont les pays occidentaux, France en tête. Elle montre parfaitement le degré de servilité et de soumission des médias français qui ne rêvent que d'une chose: que le système politique actuellement en vigueur en France depuis une trentaine d'années perdure et que les Français soient persuadés que l' « ennemi Russe » veille et qu'ils doivent être prêts à devoir le neutraliser à tout moment. Dans cette optique, ils ne peuvent bien entendu qu'approuver le déploiement massif de moyens militaires de l'OTAN aux frontières de la Russie. La préparation de l'opinion publique à la proche guerre contre la Russie se fait aussi par le biais des élections présidentielles!




08/02/2017

Europe Solidaire