Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser
Les mots clés

 19/04/2021 L'Ukraine voudrait engager l'Otan dans une guerre avec la Russie

  On peut le craindre. En effet l'actuel président de l'Ukraine, Volodymyr Zelensky, précédemment « humoriste » professionnel, vient de nommer conseiller spécial un certain Mikheil Saakachvili, ancien président de la Géorgie.

Durant l'été 2008, Mikheil Saakachvili avait entrepris une campagne militaire avec l'objectif de reconquérir par la force deux territoires qui avaient fait sécession au début des années 1990, l'Ossétie du Sud et l'Abkhazie. L'opération avait échoué à la suite d'une intervention militaire de la Russie et du refus de l'Otan de se trouver impliquée dans ce problème. Mikheil Saakachvili avait du démissionner sans gloire.

Aujourd'hui Mikheil Saakachvili semble vouloir pousser Volodymyr Zekinsky à suivre son exemple catastrophique et essayer de récupérer les territoires sécessionnistes du Donbass. La visite que le président ukrainien Volodymyr Zelensky vient de faire la semaine dernière à ses troupes sur le front dans l'est de l'Ukraine peut faire craindre qu'il se prépare à faire la guerre alors qu'il avait été élu pour faire la paix.

Il semble que les Etats-Unis par l'intermédiaire de l'Otan soutiendraient cette opération. Le ministre ukrainien des Affaires étrangères vient de se rendre au secrétariat général de l'Otan à Bruxelles, tandis que le président Zelensky a déclaré que l'Otan était la seule façon de mettre fin à la guerre au Donbass. Zelinsky voudrait convaincre l'Otan d'accepter l'Ukraine comme futur membre. Le responsable politique de l'Otan, Jens Stoltenberg, semble très favorable à cette opération. Les membres européens de l'Organisation,  au contraire, y seraient opposés. Dans l'immédiat, lors de cette visite, Jens Stoltenberg a déclaré que la Russie n'avait pas à soutenir de quelque façon que ce soit les sécessionnistes du Donbass.

Il est vrai que Moscou a déployé quelques troupes sur le territoire russe à la frontière avec l'Ukraine afin de réaliser des manœuvres militaires. Interrogé sur la raison de ces manœuvres, le chef d'Etat-major russe avait fait répondre qu'il n'avait pas d'explications à donner concernant les mouvements de ses troupes en Russie même.

19/04/2021

Europe Solidaire