Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser
Les mots clés

Avec l'avion de combat Tempest l'Europe sera divisée que jamais.

L'entreprise britannique BAE Systems et son équivalent italien Leonardo ont annoncé lors du Salon de Défense et de Securité de Londres DSEI en juin 2019 avoir signé un accord de coopération pour la réalisation d'un avion de combat de la prochaine génération.

Celui-ci sera nommé Tempest (voir image). Le suédois SAAB se joindra au projet. Rolls Royce fournira les moteurs. Le constructeur de missiles européen MBDA se joindra à cet ensemble.

BAE Systems travaille dans la défense et l'aérospatial, Leonardo, anciennement Finmeccanica, est le second groupe industriel italien, premier constructeur mondial d'hélicoptères civils et l'un des principaux groupes internationaux du secteur aéronautique et spatial. Ceci signifie que si les gouvernements respectifs confirment leur accord le Tempest deviendra un concurent sérieux du  .

Le Tempest devra remplacer à partir de 2035 l'avion de combat dit de la quatrième génération Eurofighter Typhoon qui devrait être retiré du service dans la Royal Air Force en 2040. Il devrait être capable de voler avec ou sans pilote. Mais aucune information n'a été publié concernant ses autres possibilités.

Le 18 juin 2019, nous avions publié un article présentant un projet d'avion de combat de la prochaine génération «Next generation fighter», destiné à remplacer le Rafale français et l'Eurofighter européen d'ici 2040. Cet avion sera pas seulement le successeur potentiel du Rafale ou de l'Eurofighter. Il constituera la pièce maîtresse du Système de combat aérien du futur (SCAF) lancé par Emmanuel Macron et Angela Merkel afin de renforcer, selon les termes employés, l'autonomie stratégique européenne. Annoncé le 13 juillet 2017, ce SCAF (système de combat aérien du futur) a été confirmé par les deux pays lors du sommet de Meseberg, le 19 juin dernier. Dassault sera l'agent principal de ce projet.

Va-t-on voir une nouvelle fois les Européens se diviser en produisant deux avions de combat concurrents, comme au début des années 80, avec le Rafale français et l'Eurofighter ? Ceci paraît très probable, à moins que BAE et Leonardo ne rejoigne le SCAF, après avoir fait monter les enchères avec le Tempest.

18/09/2019

A LIRE AUSSI
Les articles du même type
Europe Solidaire