Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser
Les mots clés

Vladimir Poutine face à la menace d'un coup d'Etat ?

L'armée russe va-t-elle s'engager directement en Syrie, au risque d'affronter les forces américaines qui y demeurent.

Il ne s'agirait plus en ce cas de simples opérations aériennes, mais de la mise en place dans cette zone d'éléments terrestres analogues à ceux que l'armée américaine a décidé d'y conserver, notamment dans la zone pétrolière stratégique de Deir es-Zor.

C'est ce qu'affirme en tous cas le site israélien DEBKA-Files, proche du gouvernement (voir référence ci-dessous). Selon des sources russes qu'il ne précise pas, DEBKA-Files se dit en mesure d'annoncer qu'existent aujourd'hui de profondes divergences entre Vladimir Poutine et les milieux politico-militaires russes. Ceux-ci reprocheraient à Poutine sa trop grande tolérance vis-à-vis des Etats-Unis et de leur allié Israël. Cette tolérance, justifiée par le désir de ne pas provoquer de conflits susceptibles de dégénérer en guerre mondiale, serait considérée par les activistes russes comme une capitulation. Les sources russes évoquées par DEBKA-Files auraient indiqué qu'existent à Moscou aujourd'hui des forces politiques bien organisées visant faire tomber Vladimir Poutine et à le remplacer au Kremlin par une personnalité provenant de milieux anti-occidentaux beaucoup plus radicaux.

On doit évidemment prendre avec réserve les informations de DEBKA-Files. Elles cherchent certainement à faire revenir ou venir sur le terrain d'avantage de moyens militaires américains. Israël se considérerait alors mieux protégé. Cependant, elles n'ont rien d'improbable. On notera qu'aujourd'hui Donald Trump est de son côté menacé de révocation (impeachment) par l'establishment politico-militaro-industriel (Etat profond) lui reprochant sa trop grande tolérance à l'égard de la Russie. Cet Etat Profond semble prêt à courir le risque d'une guerre nucléaire mondiale en vue d'éviter ce qu'il nomme une capitulation face à la Russie et à la Chine. Les candidats à la Maison Blanche partageant ce point de vue extrémiste ne manquent pas.

Nous avons ici souvent rappelé ce qui devrait être une évidence pour tous. Dans tous les Etats nucléaires, sans mentionner les autres, existent des forces politiques plus ou moins bien représentées prêtes à risquer une guerre nucléaire pour ne céder aucun terrain en face de leurs adversaires. Les opinions publiques ne s'en rendent pas compte, mais la survie du monde est à la merci d'une erreur de jugement politique voire d'un accident de parcours militaire.

Références

DEBKA-Files
https://www.debka.com/hangars-go-up-in-israel-for-hundreds-of-us-f-35s-says-another-unfriendly-russian-defense-dept-leak/

Voir aussi pour plus de détails notre source habituelle De Defensa
https://www.dedefensa.org/article/debkafileet-la-situation-de-la-direction-russe

13/11/2019

A LIRE AUSSI
Les articles du même type
Europe Solidaire