Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser
Les mots clés

Une guerre américano-européenne est-elle vraisemblable contre l'Iran ?

Nous avons reçu ce point de vue finalement rassurant d'un correspondant ayant exercé des fonctions officielles, et dont nous préférons ne pas donner ici le nom. JPB

 

 Réaction à l'article du WSWS 
https://www.wsws.org/fr/articles/2019/06/18/euir-j18.html

La encore, on est dans la "pression maximale sur l'Iran. J'observe que ce type de menace a été utilisée successivement par l'administration US contre la Syrie, puis la Corée du Nord, puis le Venezuela, puis l'Iran. Sans oublier les menaces otaniennes dans l'affaire ukrainienne, et US en mer de Chine.

Généralement, plus les menaces sont fortes, moins ça débouche sur quelque chose de concret. On passera à autre chose bientôt..... C'est la méthode US de l'"os à ronger" utilisée pour occuper les médias. Bien sûr, les attaques sous faux drapeau et les affirmations péremptoires et mensongères font partie du "système". Il ne faut pas tomber dans le piège...

Pour ma part, je ne pense pas à des opérations militaires d'envergure pouvant déboucher sur une guerre mondiale pour les raisons suivantes:

1 – Un parti, quel qu'il soit, n'initie une guerre que lorsqu'il estime avoir de solides chances de la gagner. Aujourd'hui, la coalition occidentale ne peut qu'avoir la quasi certitude de perdre dans l'état où sont ses forces armées. L'OTAN 2019, malgré son extension vers l'Est, ne constitue qu'une addition de faiblesses. Elle n'est plus que l'ombre de ce qu'elle était en 1990 au moment de l'effondrement de l'Union Soviétique. Elle ne représente plus qu'un conglomérat d'armées nationales en état de décomposition avancée. Les effectifs ont été divisés par quatre depuis 1990, les matériels majeurs ont été divisés eux aussi par près de quatre et seuls la moitié de ceux qui restent sont en état de marche, faute de maintenance. Les soldats sont sous entraînés. La qualité du recrutement et le niveau du moral ne sont plus ce qu'ils ont été. Les réserves sont désormais quasi inexistantes. Ces caractéristiques sont à peu près les mêmes dans tous les pays européens.

Contrairement à certaines idées reçues, l'abandon du service national et la professionnalisation n'ont pas amélioré la qualité de nos armées. Relire l'article : l'OTAN combien de divisions de  juin 2017: https://reseauinternational.net/les-europeens-combien-de-divisions/

2 – Pour initier une guerre, il faut, derrière soi, des populations unies, convaincues du bien fondé des causes qu'elles défendent. Il faut que les armées aient confiance en leurs chefs (politiques notamment). Il faut aussi, avec soi, des alliés fiables et solides. Pour la coalition occidentale, aucun de ces paramètres n'est au rendez vous. Les populations de chaque pays sont profondément divisées, parfois au point de se haïr. C'est vrai aux USA (entre républicains et démocrates), c'est vrai dans les principaux pays européens UK (Brexiter et opposants), France (européistes et souverainistes), Allemagne (ou Merkel n'a plus d'autre choix que de jeter l'éponge). Les pays européens ne s'entendent pas à merveille entre eux.....entre l'est et l'ouest, entre le nord et le sud.... Quant à la confiance des forces armées en la gouvernance de leur pays, elle est loin d'être unanime.....Je n'en dirai pas plus.... 3

3– Pour initier une guerre, il faut des populations jeunes et qui croient à quelque chose. Les populations occidentales sont aujourd'hui des populations dont la moyenne d'âge est beaucoup plus élevée qu'en 1939..... Elles ont été formatées dans l'individualisme, la jouissance de l'instant, les 35 heures, le culte des droits plutôt que des devoirs, la négation du nationalisme et du patriotisme. On ne peut avoir le moindre espoir de gagner quoi que ce soit avec des équipes pareilles.... Quelques actes d'héroïsme ne peuvent suffire pour gagner une guerre. Engager une guerre de grande ampleur contre l'Iran, la Russie et/ou la Chine serait proprement suicidaire aujourd'hui pour la coalition occidentale. Nous n'y sommes pas prêts et surtout pas prêts de l'être.

4 - Pour conduire une guerre, il faut de l'argent, beaucoup d'argent. L'économie US et les économies occidentales survivent comme elles le peuvent sur des océans de dettes et de déficits. Une guerre d'ampleur précipiterait la chute ......... C'est la raison pour laquelle je crois plutôt à l'effondrement économique d'un système occidental fondé sur la dette, et qui pourrait intervenir avec la perte de confiance dans la monnaie dollar. Ceci ne devrait plus tarder (dans les 5 ans).

Signé Anonyme

19/06/2019

A LIRE AUSSI
Les articles du même type
Europe Solidaire