Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser
Les mots clés

Sur la guerre dite du Kosovo

Faut-il oublier les bombardements américains en Serbie, qui ont fait des milliers de victimes civiles ?

La nouvelle condamnation de Radovan Karadzic (voir à ce sujet sur notre site un article du général français Delawarde) devrait être l'occasion de rappeler les bombardements meurtriers et militairement inutiles pratiqués par les Etats-Unis à l'encontre de la Serbie et de sa capitale Belgrade lors de la « guerre du Kosovo »

Il y a 20 ans le mois de mars 2019, les Etats-Unis, agissant prétendument dans le cadre de l'Otan, avaient déclenché une guerre contre la Yougoslavie. La Serbie et sa capitale Belgrade avaient subi à cette occasion 78 jours de bombardements ininterrompus. Toutes les infrastructures ont détruites, ainsi que les usines, les hôpitaux et les écoles. Les frappes aériennes ont tué plus de 2.500 civils et fait, selon la Serbie, plus de 25.000 blessés plus ou moins graves. Pour la première fois des bombes guidées par laser avaient été utilisées, visant des cibles délibérées. A cette occasion l'ambassade de Chine à Belgrade avait été attaquée, prétendument par erreur. Mais chacun avait compris qu'il s'agissait de dissuader la Chine d'intervenir dans ce conflit.

Ces opérations, dites « Noble Anvil » ou enclume flexible, avaient été lancées sans autorisation de l'ONU. Il s'agissait d'obliger le président serbe d'alors Slobodan Milosevic à accepter un « Accord de Rambouillet » prévoyant une occupation par l'Otan de la province du Kosovo et la possibilité d'intervenir pour des prétextes humanitaires dans l'ensemble de la Yougoslavie.

Cette guerre a marqué le chapitre final du démembrement de la Yougoslavie, Etat qui existait depuis 1918. Elle avait été acceptée par ce qui restait de l'Union Soviétique, elle aussi en voie de démembrement sous les pressions américaines. La guerre du Kosovo a provoqué des conflits meurtriers entre les trois groupes ethniques vivant jusqu'alors dans une paix relative, les Musulmans, les Serbes et les Croates. L'on sait que les Occidentaux avaient présenté le serbe Milosevic comme un « nouvel Hitler ». L'objectif des Etats-Unis était de mettre en place définitive leur présence dans la région stratégique des Balkans, dans la perspective d'une guerre ultérieure contre la Russie.

La guerre dite du Kosovo, menée par les Occidentaux contre la Yougoslavie, a permis aux troupes de l'Otan, dont plusieurs centaines de militaires américains, d'y établir une présence permanente. Cette dernière a provoqué l'exil de plus de 120.000 Ashkalis et Tziganes, ainsi que de milliers de Serbes. Il en est résulta que le Kosovo est resté un des plus pauvres territoires de la région, vivant de l'aide extérieure. Le chômage y est de plus de 30% dont 55% de jeunes. Son gouvernement est contrôlé par la mafia. Le Kosovo est présenté comme une poudrière, susceptible de provoquer des affrontements militaires entre les Etats-Unis et la Russie d'aujourd'hui.

Pour plus de détails
voir l'Humanité LE PLAN SECRET DU TRAITÉ DE RAMBOUILLET

 

23/03/2019

A LIRE AUSSI
Les articles du même type
Europe Solidaire