Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser
Les mots clés

Un atout chinois majeur, encore peu connu en Occident, l'UHV

La Chine est en train de se doter en tous domaines de compétences très avancées qui lui donnent déjà la possibilité de s'imposer. Certaines sont encore peu connues. Nous mentionnerons ici le câblage à ultra-haut voltage (UHV) 1)

Cette technologie pour la transmission de courant électrique à très haut débit a commencé à être utilisée en Chine depuis 2009 pour transmettre les deux types de courant électrique, continu et alternatif. Elle s'imposait, malgré les coûts de développement initiaux, compte tenu des longues distances séparant en Chine les sources de production de courant et les centres de consommation.

Au regard des bons résultats obtenus, notamment la diminution des coûts de transport, l'augmentation des capacités de ces réseaux se poursuit, parallèlement à leur implantation géographique. L'UHV est le complément indispensable des projets chinois concernant la généralisation de la 5 G 2).

On peut affirmer que l'HUV constitue désormais un atout majeur permettant à la Chine d'accroitre, non seulement ses possibilités d'électrification interne, mais son influence sur toute l'Asie, bientôt dans le monde entier. L'UHV est complémentaires des investissements considérables que fait désormais la Chine dans le domaine de la production pour s'émanciper du recours au charbon. On peut citer un recours accru à l'hydroélectricité et aux centrales nucléaires. En attendant, l'HUV constituera une contribution importante à la décarbonisation car elle permet le remplacement des centrales à basse capacité et à mauvais rendement réparties tout au long de la côte par de nouvelles centrales à haute capacité situées près des sources d'énergie. Les coûts de pose des réseaux sont par ailleurs considérablement optimisés.

Sur la base de cette technologie, les compagnies électriques chinoises, financées essentiellement par l'Etat et les collectivités publiques, déploient désormais un vaste réseau électrique qui, bien au-delà de la Nouvelle route de la soie, traverse déjà la planète, circulant en Asie, en Afrique, en Amérique du Nord et du Sud, dans les Caraïbes, en Europe du Sud et en Russie ainsi qu'en Australie aussi. Ce réseau est organisé autour de centres ou hubs de production connectés et redistribuant l'électricité autour d'eux.

Ainsi au Laos où les Chinois ont construit de grand barrages que ne permet pas de rentabiliser l'exiguïté du marché domestique, a été mis en place un carrefour de distribution d'électricité vers toute l'Asie du Sud-Est. Les autorités chinoises insistent sur le fait que la Chine ne contrôle pas pour autant le réseau. Il s'agit en fait d'un Internet de l'électricité dans lequel le principal mérite des Chinois est de mettre à disposition leur technologie de câblage. Tout fournisseur d'énergie peut y investir et tout distributeur peut y avoir accès. Des loyers sont perçus mais sans rapports avec les gains de productivité permis.

Cependant, comme les spécialistes chinois maîtrisent les technologies intéressant la productivité du réseau, ils se donnent un avantage géostratégique comparable à celui acquis dans le domaine de l'Internet par les Géants du Web américains sur le marché occidental.

Il est étonnant que cet atout supplémentaire dont disposera la Chine pour s'imposer sans douleur dans le reste du monde soit encore peu connu en Europe. Certes, vu la petitesse du continent, l'optimisation des frais de transport de électricité ne paraît pas s'imposer en priorité. Mais au regard de l'augmentation considérables des besoins en électricité résultant notamment de la généralisation prochaine de l' « Internet des objets » , toutes les économies permises en matière de distribution du courant à haut débit s'imposeront. Les producteurs d'électricité, tels ENGIE en France, ne pourraient pas ne pas s'y intéresser. Sans doute d'ailleurs le font-ils, mais discrètement.

Références

1) https://en.wikipedia.org/wiki/Ultra-high-voltage_electricity_transmission_in_China

2) Voir notre article http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=3118&r_id=&t=La%205G%20et%20la%20Chine

 

19/07/2018

A LIRE AUSSI
Les articles du même type
Europe Solidaire