Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser
Les mots clés

24/02/2021 Rixes entre bandes de jeunes armés. Qu'en est-il en Russie et en Chine ?

La Russie et la Chine connaissent-elles, comme la France aujourd'hui, des affrontements meurtriers entre « bandes de jeunes » ?

Il est difficile de savoir exactement ce qu'il en est, compte tenu du silence, à notre connaissance, des médias russes et chinois sur cette question. Ce silence pourrait résulter d'une censure gouvernementale. Mais si ce n'était pas le cas, il faudrait se demander pourquoi ces pays échapperaient pour le moment à ce fléau.

La police y est-elle plus présente ou plus sévère ? C'est possible mais les observateurs occidentaux, dans l'ensemble, ne relatent pas ce fait qui pourrait difficilement leur échapper. Tout au plus évoque-t-on la lutte contre les trafics de stupéfiants ou autre délits. Y trouve-t-on un pourcentage plus élevé de « jeunes issus de l'immigration » ayant du mal à s'assimiler ? Il existe des migrations intérieures en Russie et en Chine, mais elles ne semblent pas poser de problèmes. Au contraire elles sont encouragées.

Le sous-emploi et le chômage résultant notamment de la crise économique et du confinement actuel y sont présents, mais ils ne semblent pas faire de dégâts importants. Au contraire, ils paraissent renforcer le désir de cohésion. Quant aux ravages découlant de la publicité donnée par les réseaux sociaux aux comportements de violence, s'il s'en trouvaient dans ces pays, ils seraient certainement relatés par les internets locaux même si ceux-ci étaient relativement contraints de faire silence à ce sujet.

Rappelons que les rixes entre « jeunes » armés de couteaux et autres armes occasionnelles ont en France, selon la police, causé la mort de 3 personnes et fait 280 blessés dans Paris l'an dernier.  Si rien n'est fait – mais quoi ? ce fléau ne cessera pas de s'étendre. De plus il ne touchera plus seulement la capitale, mais de nombreuses zones péri-urbaines voire rurales où il est observé aujourd'hui.

Il sera intéressant de connaitre les remèdes que, selon les médias, prépare actuellement à ce sujet Emmanuel Macron. La solution la plus simple serait de laisser faire, en espérant que les plus excités finiraient par se calmer. Mais l'opinion le supporterait-elle ?

Lire https://www.francetvinfo.fr/faits-divers/essonne-les-rixes-entre-bandes-ont-augmente-a-la-fois-en-nombre-en-intensite-et-en-gravite-selon-le-prefet_4308995.html 

Note au 24/02, 16 h

Un ami nous écrit:
Les causes de ce phénomène sont la fécondité des femmes africaines et arabes, leur incapacité à tenir en mains leurs enfants, la violence virtuelle omniprésente dans les jeux pour ado, l'amoralité de ces jeunes et l'état de droit qui bride la police et conforte les juges laxistes voire islamo gauchistes...
Il faudrait en fait renforcer les différents moyens de répression, et les appliquer effectivement. Mais au rythme actuel, les moyens disponibles seraient vité débordés

Voir aussi https://theconversation.com/comprendre-le-phenomene-des-bandes-et-ses-evolutions-154660

24/02/2021

A LIRE AUSSI
Les articles du même type
Europe Solidaire