Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser
Les mots clés

Un drone sans nationalité, à en croire les Etats-Unis

Un drone « non-identifié » a été abattu, le 8/11/2019, par la DCA iranienne dans la région  du port de Mahshahr, un port du sud-ouest de l'Iran donnant sur le golfe Persique.

Il s'agit du plus grand site pétrochimique du Moyen-Orient Le drone a été abattu à l'aide du système antimissile Mersad.

Selon les autorités iraniennes, le drone en question appartenait à une « puissance étrangère ». Mais les débris de l'appareil n'ont pas permis de déterminer sa nationalité. Ils continuent à être étudiés par la section d'investigation des forces armées iraniennes et les résultats  de l'enquête devraient être rapidement rendus publics.

Tout peut laisser penser qu'il était américain. Qui enverrait des drones dans cette région ? Cependant le département américain de la Défense vient d'annoncer que « le drone abattu en Iran n'était pas américain ». Le commandement central des États-Unis CENTCOM a écrit sur sa page Twitter: « Les informations présumées selon lesquelles un drone américain aurait été abattu sont incorrectes. Si un drone avait disparu dans la zone de responsabilité de CENTCOM, il n'appartient pas au ministère américain de la Défense. Tous les équipements américains dans la région ont été comptabilisés ».

Cette affirmation est peu crédible. Le fait les « équipements américains dans la région aient été comptabilisés » n'est pas une preuve. Interrogé par l'agence de presse de la République Islamique IRNA, le préfet de la province de Khouzestan où le drone a été abattu avait indiqué: « Le drone s'était infiltré aux premières heures de vendredi dans l'espace aérien du port de Mahshahr avant de se heurter au feu nourri de la DCA du sud-ouest iranien. Les débris du drone "étranger" ont été localisés dans des champs aux alentours du port. Ces débris sont soumis en ce moment à la section d'investigation des forces armées et les résultats  de l'enquête seront très rapidement rendus publics. Le drone appartient sans nul doute à un pays étranger et il s'est infiltré dans le ciel iranien sans préavis d'où la réponse de la DCA de la province de Khouzestan qui suit et surveille le moindre agissement ennemi ». 

Nous bornerons ici à rappeler que les drones, armés ou porteurs d'instruments d'observation, seront de plus en plus employés dans les conflits. Ils pourront être de grande taille, identique à celle d'un petit appareil militaire. Leur nationalité ne sera pas nécessairement reconnue. Ils pourront permettre toutes les opérations « covert » imaginables, autrement dit, pour parler en bon français, tous les coups tordus possibles. La Chine avait annoncé récemment qu'elle avait vendu à des acheteurs étrangers, dont sans doute beaucoup de militaires, plus de 500 drones de différents modèles. Il s'agit d'un marché en pleine expansion. 

Pour en savoir plus
https://www.lapresse.ca/international/moyen-orient/201911/08/01-5248853-liran-a-abattu-un-drone-infiltre-dans-une-zone-cotiere-du-golfe.php


 

08/11/2019

A LIRE AUSSI
Les articles du même type
Europe Solidaire