Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser
Les mots clés

La France manquera d'électricité dans les prochains hivers.

RTE vient de prévenir que si l'hiver 2020-2021 était très froid, il devra imposer des coupures de courant tournantes de deux heures par jour par groupes de 200 000 abonnés.

Ceci pourrait surprendre sachant que la France est doté d'un parc de 58 réacteurs de différents niveaux de puissance répartis sur l'ensemble du territoire.

Le sigle RTE désigne en France le Réseau de transport d'électricité. Il est le responsable du réseau public de transport d'électricité haute tension en France métropolitaine. Il doit assurer selon sa charte l'accès de tous à une alimentation électrique économique, sûre et propre.

Mais aujourd'hui le nucléaire est l'objet de multiples attaques, provenant principalement des représentants d'une électricité se disant verte provenant de l'éolien et du photovoltaïque. Ceux ci veulent imposer à terme le remplacement de la moitié des centrales nucléaires françaises par ce type de générateurs verts présentés comme propres. Ceux-ci seront le plus souvent importés de l'étranger avant que l'industrie française ne puisse en produire un nombre suffisant.

Le groupe très puissant en France des intérêts industriels non-nucléaires a réussi dans un premier temps à imposer la fermeture et le démontage de la centrale nucléaire de Fessenheim. Celle-ci, malgré son âge, étant parfaitement entretenue, ne présentait pas plus de risques que les autres centrales. Pas plus que ces dernières, elle ne risquait par accident de se transformer en bombe atomique. 

Cependant l'actuel gouvernement vient d'annoncer par la voix de la peu connue Barbara Pompili, ministre de la transition écologique, que celle-ci travaille à un plan visant à mettre à l'arrêt dans les prochaines années, de nouvelles centrales nucléaires. Ceci consisterait pour un individu doté de ses deux jambes en état de marche, de se faire amputer de l'une d'elle pour la remplacer par une jambe de bois.

Rappelons que le nucléaire français n'émet aucun gaz à effet de serre. De plus sa production est pilotable selon les besoins et tous les déchets nucléaires (200 tonnes pas an) sont récupérés et le cas échéant enfouis à grande profondeur. Par ailleurs en France l'on pourrait recycler l'uranium au sein d'un surgénérateur tel que Superphénix à Creys-Malville, récemment mis à l'arrêt par le gouvernement Jospin pour s'attirer des voix écologistes.
 


 

21/11/2020

A LIRE AUSSI
Les articles du même type
Europe Solidaire