Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser
Les mots clés

19/04/2021 L'utopie d'un contrôle de l'Intelligence Artificielle par l'Union Européenne

L'Union européenne préparerait un projet visant à contrôler l'usage par les entreprises d'applications d'Intelligence Artificielle (AI) permettant une surveillance excessive des individus ou une discrimination selon leur origine géographique.

Les infractions pourraient entraîner des amendes de plusieurs millions d'euros.

Il s'agirait d'une troisième voie entre un contrôle gouvernemental strict encore en vigueur en Chine et la non intervention au nom de la liberté d'entreprendre qui reste générale aux Etats-Unis. Selon les informations disponibles, iI s'agirait de proscrire les applications d'AI visant à manipuler les individus à leur détriment ou de leur attribuer des notes en fonction de leurs choix commerciaux (social score). Mais ces objectifs sont si vagues qu'ils paraissent inapplicables. Les utilisations de l' AI dans le domaine de la défense ou de la sécurité intérieure échapperont de toutes façons à ces contrôles.

Ce projet fait suite à la promesse faite récemment par la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen de mettre en place des règles législatives permettant de contrôler les applications de l'AI pouvant permettre des abus. Ce pourrait être une bonne chose si ces contrôles étaient applicables.

Mais ce ne sera pas le cas. L'UE n'a évidemment pas les milliers d'inspecteurs nécessaires à ces contrôles. De plus, les applications de l'AI sont gérées en Europe par les Géants de l'Internet américains. Ils en tirent des profits considérables et ont depuis longtemps fait valoir qu'ils refusaient tout contrôle extérieur. Ursula von der Leyen ne peut pas ignorer ces réalités. 

19/04/2021

Europe Solidaire