Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser

Bon voyage, Sylvie Goulard et les euro-atlantistes de votre sorte

L'on dira ce que l'on voudra, en termes de démocratie, de ce que l'on appelle le complexe militaro-industriel (CMI) français. C'est pourtant lui qui, dès avant Charles de Gaulle, avait fait de la France ce que, seule en Europe, elle est encore, une puissance capable d'être prise au sérieux par les super-puissance, Etats-Unis, Russie ou Chine.

Le nouveau président français Emmanuel Macron n'a pas du son élection aux appuis du CMI français. Celui-ci était resté très réservé. Il l'a du à l'appui, beaucoup mieux pourvu en dollars, apporté à sa candidature par Wall Street, le Pentagone, Bruxelles et en France, la grande banque.

Fort de cet appui, il s'était cru sans doute capable d'affronter directement le CMI français en nommant ministre des Armées une Sylvie Goulard qui s'était pourtant depuis longtemps fait connaître par sa dévotion à l'Otan comme d'ailleurs par sa méconnaissance des questions de défense telles que perçues par les forces françaises engagées dans de nombreux théâtres.

Ce n'etait pas la femme qui a été rejetée en Sylvie Goulard, puisque le CMI français avait fait fort bon ménage avec Michelle Alliot-Marie. Ce fut l'irresponsable qui aurait récemment déclaré (on ne sait si le propos était vrai, mais il pourrait l'être) qu'elle ne voyait pas l'intérêt pour nos armées de s'équiper en matériel français. Sans doute ne voyait-elle pas non plus l'intérêt de forces armées françaises, l'Otan pouvant pourvoir à tous nos besoins de défense.

L'avenir dira si Emmanuel Macron continuera à raisonner ainsi, au moment précis où sa grande alliée la Chancelière allemande semble prendre du recul. Mais s'il le fait, il verra à l'épreuve des dangers que devra nécessairement affronter le pays, foudre rapidement son actuelle majorité politique. Les abstentionnistes, sans mentionner la « Grande Muette », jugeront sans doute bon alors de se faire entendre.

20/06/2017

A LIRE AUSSI
Les articles du même type
Europe Solidaire