Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser
Les mots clés

Nicolas Dupont-Aignan. La bonne démarche

L' « accord de gouvernement » conclu le 28/04 entre Nicolas Dupont-Aignan (NDA) et Marine Le Pen (MLP) a suscité un rejet général dans tous les partis politiques traditionnels et bien entendu chez Macron. On a accusé NDA de tous les péchés, recherche de financement provenant du FN, ambition personnelle (être nommé premier ministre par MLP?), capitulation devant les vieilles lubies frontistes.

En fait, pour ceux qui approuvaient très largement les points forts des programmes de NDA, la méthode est excellente. Non seulement l'accord de gouvernement pourra rallier les électeurs des deux mouvements, mais il permettra de définir, et le cas échéant en cas de succès de MLP, d'appliquer les meilleurs points des deux programmes.

Tout laisse penser en effet que le programme de gouvernement, dont on ne connait évidemment pas à ce jour les détails, permettra de concrétiser les très nombreuses propositions de NDA, sur lesquelles un grand nombre de citoyens s'étaient retrouvés, sans pour autant, dans la perspective fallacieuse du vote utile, voter pour lui.

En contrepartie, les rares points qui suscitaient encore le doute dans l'excellent programme de MLP, pourront avec l'accord de cette dernière, être mis de coté, voire oubliés.

Nous ne pouvons pour notre part que conseiller aux autres petits candidats éliminés du 1er tour, de suivre la même démarche. La plupart d'entre eux présentaient en effet d'excellents propositions. Mais avec l'élimination de leurs auteurs, elles retomberont certainement dans les oubliettes. Il faut évidemment regretter que Jean-Luc Mélenchon ait refusé de s'associer à la démarche.

Si MLP et NDA acceptaient d'élargir leur programme de gouvernement par un accord avec ces petits candidats refusant de se laisser manipuler par la consigne antifrontiste surannée des vieux partis de la gauche et de la droite traditionnelle, tous les espoirs de renouveau en profondeur de la vie politique française et européenne pourraient de concrétiser.

Dans un premier temps, au 2e tour, cet accord pourrait permettre l'échec de Macron et de son désastreux programme livrant la France aux intérêts financiers et politiques atlantistes. Face à un succès médiatiquement annoncé de Macron, l'échec de celui-ci serait déjà un grand pas pour la France et la démocratie.

29/04/2017

A LIRE AUSSI
Les articles du même type
Europe Solidaire