Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser

La Pologne exige une base militaire américaine sur son territoire

La Pologne est toujours à la recherche de preuves supplémentaires lui permettant de montrer au Pentagone qu'elle est prête à servir de plate-forme  avancée à l'armée américaine dans le cas d'une offensive contre la Russie.

A la suite de la visite officielle de Donald Trump le 18 octobre, le président polonais Andrzej Duda a proposé que l'armée américaine installe une base permanente sur son territoire, à la frontière avec la Russie. Avec beaucoup de déférence, il a proposé de la nommer Fort Trump.

Lors de leur réunion, les deux présidents ont convenu que la Russie agissait de façon agressive dans la région. Donald Trump s'était précédemment demandé si Moscou n'avait pas conservé des attaches dans les anciens Etats satellites de l'URSS.

Andrzej Duda, qui par ailleurs à Bruxelles se dit pauvre, a proposé de consacrer deux milliards de dollars du budget polonais pour participer à l'installation de cette base. La Pologne est membre de l'Otan depuis 1999, où son activisme anti-russe la distingue des autres Etats européens également membres.

Le ministre américain de la Défense Jim Mattis a précisé ensuite que le projet polonais ne se limitait pas à l'installation d'une base permanente, mais à la tenue de manœuvres militaires communes avec l'armée américaine, comme de la mise en place d'infrastructures d'intendance et de télécommunications.

Apparemment, les autres membres européens de l'Otan, dont la France, n'ont pas fait immédiatement valoir qu'une telle base, en cas (improbable) d'offensive russe, pourrait entraîner la destruction d'une partie des pays de l'Europe de l'Est. Ils auraient pu également faire savoir qu'ils refusaient de considérer l'Otan non comme une alliance défensive, mais comme une alliance offensive préparant une éventuelle invasion de la Russie. Or c'est ainsi que sera certainement interprétée à Moscou le projet polonais de base américaine.

19/09/2018

A LIRE AUSSI
Les articles du même type
Europe Solidaire