Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser

Montebourg versus Mittal

Beaucoup de ceux qui militent encore malgré les déceptions pour la construction d'une Europe puissance (le cas échéant limitée à l'euro-groupe), se découragent à constater qu'aucun homme politique français ne s'investit dans un tel projet. Autrement dit, manque toujours le Roosevelt ou le De Gaulle dont l'Europe aurait besoin.

Il se révèle cependant aujourd'hui un peu pessimiste de faire cette constatation. Arnaud Montebourg dans la majorité a eu ces jours-ci face à Lakshmi Mittal les propos qu'il fallait. « Nous voulons lui dire que nous ne voulons plus des méthodes de M. Mittal en France parce qu'elles relèvent du non respect des engagements, du chantage et des menaces. » Il a parlé de nationalisation. Le choeur des économistes néo-libéraux s'est immédiatement récrié: quelle imprudence, quelle incompétence! Ne va-t-on pas fâcher M. Mittal? Et avec quel argent nationaliser? Et comment ne pas effrayer les autres industriels présents en France?

Il serait pourtant facile de montrer que 1. Mittal ne serait pas en état de mettre en oeuvre ses menaces (voir par exemple http://www.marianne.net/Le-grand-bluff-de-Lakshmi-Mittal_a224726.html) , que 2. la nationalisation coûterait très peu en final à l'Etat, car l'acier reste rentable en France. On ne se ruine pas en investissant dans une entreprise rentable,et que 3. si l'Etat prenait cette décision, qui n'aurait rien de nouveau, il ferait peut- être peur à certains industriels mais il montrerait à toutes les forces européennes, pas seulement de gauche, que le pillage des ressources européennes devrait se terminer.

La balle est ce soir dans le camp de François Hollande. Va-t-il sacrifier Arnaud Montebourg, s'incliner devant Mittal comme il l'a déjà fait devant la finance, ou se comporter enfin en chef d'un Etat qui refuse l'occupation et appelle à la résistance? Nul n'en sait rien encore. On peut toujours espérer. Nous reviendrons très vite sur ce site pour commenter les suites de la réunion, et la façon dont en sortira l'image du président de la République que nous nous sommes donné.

Image Le Figaro, 26/11. Le maire de Londres et Mittal font des gorges chaudes sur la France

27/11/2012
Vos réactions
Dernières réactions
Actuellement, pas de réaction sur cet article!
Votre réaction
Vérification anti-spam
Nom/pseudo*


Email*


Titre*


Commentaire*


* champs obligatoires
Europe Solidaire