Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser

Les Femmen. Le courage des combattantes

Il est facile de tourner en dérision le mouvement Femmen. Ses militantes manifestent torse nu, quelque soit le temps et surtout quelque soit les agressions masculines qu'elles suscitent. Globalement elles se battent pour la plus noble des causes, le droit des femmes à refuser l'oppression multimillénaire que leur imposent les hommes. Né en Russie, malgré l'hostilité du pouvoir, le mouvement se répand actuellement dans les démocraties européennes et aux frontières du monde arabe. L'intention de ces combattantes courageuses n'est pas de s'en tenir là, mais d'affronter partout dans le monde la dictature institutionnalisée exercée par les hommes sur les femmes.

Il faut beaucoup d'intrépidité à ces militantes. Dans les pays musulmans elles risquent leur vie. Même en France, pays que les naïfs peuvent penser depuis longtemps acquis  à l'égalité entre les femmes et les hommes, les brutalités et violences de mâles haineux restent permanentes, comme l'ont montré récemment à Paris les inadmissibles agressions qu'ont subi les Femmen de la part de catholiques intégristes manifestant contre le mariage pour tous.

Mais dira-t-on, les femmes ne peuvent-elles pas défendre leurs droits sans s'exposer physiquement par une tenue volontairement provocante? La réponse est non. L'expérience montre que sans cela, on ne les entend pas. L'oppression qu'elles subissent est si profonde et civilisationnelle, si l'on peut dire, que celles qui refusent cette oppression doivent courir personnellement les plus grands dangers pour entraîner les autres. La nudité dans une manifestation constitue à ce jour en 2012 la seule arme efficace pour se faire entendre – avant l'immolation par le feu que l'on rencontre dans des pays où les femmes continuent à ne disposer d'aucun droit d'aucune sorte face à l'oppression imposée par les mâles et par les relais qu'ils trouvent dans des religions. Que la personne qui ne s'y est pas risquée garde ses critiques pour elle.

Ceux qui soutiennent ce combat ont un premier devoir, lui donner grâce aux réseaux la plus grande force de contamination virale possible. Puisse ce petit article participer à cette oeuvre de libération toujours à reprendre.


24/11/2012
Vos réactions
Dernières réactions
Actuellement, pas de réaction sur cet article!
Votre réaction
Vérification anti-spam
Nom/pseudo*


Email*


Titre*


Commentaire*


* champs obligatoires
Europe Solidaire