Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser

Nouveaux petits pas vers une Europe fédérale

Depuis quelques mois, les institutions européennes ainsi que l'Allemagne poussent à une sérieuse réforme des Traités. Il s'agit d'avancer vers plus de fédéralisme.

En France, le gouvernement, dans ce domaine comme dans les autres sujets européens, se montre à court d'idées et de propositions. Il a peur semble-t-il de rassembler contre lui une opposition hétéroclite d'anti-européens. Néanmoins le ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius, ainsi que Bernard Cazeneuve, ont participé au "groupe informel de réflexion sur l'avenir de l'Europe" réunissant les ministres belges, danois, allemands, luxembourgeois, hollandais, autrichien, polonais, portugais et espagnol. Le groupe a été initié par le ministre des Affaires étrangères allemand, Guido Westerwelle, au début de l'année 2012. On saluera pour s'en féliciter l'absence attendue du Royaume Uni.

Une présentation pertinente des propositions du « groupe de l'avenir » a été réalisée, en français, sur le blog Contrelacour auquel nous renvoyons le lecteur. Nous pensons pour notre part que si ces propositions ne sont pas toutes acceptables en l'état, si manquent par ailleurs d'autres sujets importants, il s'agit d'un premier pas que la France devrait encourager, en vue de sortir l'Eurogroupe de son impuissance actuelle.

Les propositions du "groupe de l'avenir" seront examinées par les 27 membres de l'Union européenne et la première discussion sérieuse devrait se tenir au prochain sommet de l'UE, les 18 et 19 octobre à Bruxelles. Nous en reparlerons. 

A lire: http://contrelacour.over-blog.fr/article-fabius-et-cazeneuve-participent-discretement-au-groupe-de-reflexion-sur-l-avenir-de-l-europe-110503154.html

29/09/2012
Vos réactions
Dernières réactions
Nombre de réaction(s) : 1
Pas d'élection du président de la Commission
09/10/2012 11:36:42 | Par : Gérard Bokanovski
Ces propositions, concernant les Institutions, me paraissent très mauvaises. Il faut rappeler à l'Allemagne -que nous suivons par ailleurs sur bien des points- que nous sommes contre l'élection directe du Président de la Commission "appelé à former le gouvernement européen". Jamais un gouvernement français n'a soutenu une telle proposition, que Schaüble, au demeurant francophile, veut imposer.
Votre réaction
Vérification anti-spam
Nom/pseudo*


Email*


Titre*


Commentaire*


* champs obligatoires
Europe Solidaire