Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser

La Chine sur toutes les mers.

Les violentes manifestations anti-japonaises conduites ces jours-ci en Chine ont pris prétexte de la récente « nationalisation » par Tokyo du petit archipel dénommé Senkaku par les Japonais et Diaoyu par les Chinois, huit îlots inhabités de la mer de Chine orientale revendiqués par les deux pays. Ces ilots n'ayant pas apparemment de valeur économique, il s'agit évidemment pour la Chine de rappeler au Japon et incidemment aux Etats-Unis soutenant le Japon dans cette occurrence qu'elle n'entend pas être gênée dans sa politique de présence au sein de ses zones économiques exclusives et au delà.


Mais à toutes les mers où la Chine affirme ou réaffirmera sa volonté de puissance, il faut dorénavant ajouter l'océan arctique. Le réchauffement climatique révèle les richesses potentielles en énergie et minerais (20% des réserves mondiales, selon une estimation) qui seront offertes à l'exploitation – ceci évidemment sans aucun souci de protéger un environnement fragile. Les grands Etats voisins ont déjà affirmé leur volonté de participer à la course. L'Union européenne, via le Groeland et le Danemark, semble aussi se réveiller.


La Chine ne se laissera pas exclure. Elle vient de réaffirmer sa volonté de participer, selon elle pour le plus grand bien de l'humanité, à la gestion-protection des ressources polaires par l'intermédiaire de l'encore obscur Arctic Council (http://www.arctic-council.org/index.php/en). En attendant de déployer une éventuelle présence militaire, elle joue pour le moment de tous les moyens qu'elle utilise déjà en Afrique et dans les Caraïbes: proposer aux Etats côtiers d'avantageux contrats d'exploration, suivis d'investissements communs. Les Américains et les Russes, à juste titre inquiets de ces immixtions, n'ont pour le moment aucun moyen diplomatique permettant de s'y opposer.


Jusqu'où ira la Chine? Finira-t-elle par susciter contre elle, outre les USA et la Russie, une union des différents Etats (Japon, Corée) qu'inquiète sa politique d'expansion. Et que fera l' Europe? Il serait intéressant pour celle-ci de ne pas se borner passivement à laisser faire les grands acteurs, sauf à disparaître de la liste de ceux-ci pour la décennie qui vient.

19/09/2012
Vos réactions
Dernières réactions
Actuellement, pas de réaction sur cet article!
Votre réaction
Vérification anti-spam
Nom/pseudo*


Email*


Titre*


Commentaire*


* champs obligatoires
Europe Solidaire