Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser

BMDE ou euroRIC

Un excellent article de Dedefensa réussit le tour de force de présenter et classer les différents facteurs impliqués dans la question du BMDE (Ballistic Missile Defence in Europe) et plus généralement du Global BMD. Il résume les travaux de la grande conférence sur la question des antimissiles réunissant à l'invitation du ministère russe de la défense les délégations de très nombreux pays. Elle s'est tenue à Moscou les 3 et 4 mai et est comme à l'habitude passée inaperçue en France, les observateurs ayant apparemment d'autres préoccupations.


Nous renvoyons les lecteurs à l'article. La question est si complexe et apparemment si embrouillée que nous ne pourrions mieux la résumer que ne le fait Philippe Grasset. Disons seulement que le pouvoir américain, malgré les difficultés multiples qui l'assaille, continue à faire de cette question un enjeu pour imposer ses stratégies à la Russie et autres parties concernées, sans tenir aucun compte de leurs objections et mesures de rétorsions éventuelles...le tout au prétexte d'une menace balistique iranienne dirigée contre...les Etats-Unis et, on le devine sans être expert en missiles, aujourd'hui totalement illusoire.

Nous serions pour notre part tentés de voir dans les positions américaines le développement d'une politique de force aveugle produite par ce que nous nommons dans notre jargon un système anthropotechnique incontrôlable et imprévisible, celui du lobby militaro-industriello-diplomatique qui dicte sa position au peuple américain et autres autres peuples assujettis.

Mais cette constatation, à supposer qu'elle soit fondée scientifiquement, ne devrait pas conduire les Sapiens que nous sommes à démissionner face aux dictats émanant du système, ou si l'on préfère, aux risques pris par lui à nos dépens.

Se pose en particulier la question de savoir si n'émergera jamais une défense européenne commune capable de protéger l'Europe devant de tels risques. A plus court terme, on se demandera ce que la diplomatie du nouveau président français devrait conclure suite à la conférence de Moscou, puis tenter négocier avec ses partenaires européens: faire le mort au sein de l'Otan, comme ce fut le cas jusqu'à présent, ou proposer une politique plus digne des moyens dont dispose notre industrie et nos armées dans ce domaine ?

Les perspectives d'un euroBRIC, ou pour faire plus simple, d'un euroRIC,  que nous avons souvent envisagées, devraient alors être approfondies 

Référence
http://www.dedefensa.org/article-notes_sur_l_entr_e_des_antimissiles_dans_la_crise_haute__07_05_2012.html

07/05/2012
Vos réactions
Dernières réactions
Actuellement, pas de réaction sur cet article!
Votre réaction
Vérification anti-spam
Nom/pseudo*


Email*


Titre*


Commentaire*


* champs obligatoires
Europe Solidaire