Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser

Des Rafales indiens?

Les déceptions en matière de contrats d'armement sont fréquentes. Peut-on commencer à se réjouir en France de l'annonce par l'Inde d'une importante commande de Rafales?
Il faut évidemment être prudent. Mais les choses semblent bien se présenter. Dassaul et Delhi seraient en effet entrés en "négociation exclusives" sur ce contrat, a annonce le 31 janvier  une agence de presse indienne. L'appel d'offres qui serait remporté par l'avionneur français, finaliste aux côtés du consortium européen EADS (producteur de l'avion de combat Eurofighter Typhoon), porte sur 126 Rafale (pour un montant d'environ 9,11 milliards d'euros) et intervient au terme d'une période de cinq ans de négociations et d'hésitations.

Le gouvernement indien, confronté à des défis stratégiques importants du fait de sa proximité avec des pays potentiellement hostiles comme le Pakistan et la Chine, avait lancé en 2007 un appel d'offres géant (baptisé MMRCA pour "Medium Multi-Role Combat Aircraft), destiné à remplacer une flotte vieillissante composée d'appareils Mig-21 (de fabrication russe) et à y ajouter une force supplémentaire de 126 avions.

Si l'opération réussissait, au delà de son intérêt industriel et militaire, elle montrerait l'importance des convergences stratégiques qui pourraient s'établir entre l'Europe gaullienne (pour ne pas dire la France) et son grand voisin du sous-continent indien.

En attendant, il ne serait pas inutile de rappeler à ceux qui croyaient de bon ton de dénigrer le Rafale que ses échecs à l'exportation ont résulté pour l'essentiel des incroyables pressions - inimaginables quand on n'a pas regardé les câbles diplomatiques -  émanant du Département d'Etat et des ambassades américaines vers les gouvernements des pays intéressés. Depuis l'annonce d'un possible contrat avec l'Inde, les critiques incompétentes contre le Rafale qui se multiplient  en France dans les médias et les  blogs révèlent-elles seulement la stupidité infatuée de leurs auteurs, ou sont elles aussi le résultat de campagnes organisées par les intérêts anglo-saxons?

Mise à jour à la date du 13 février 2012: Inutile de dire que les bruits intéressants provenant de différents pays ayant manifesté un intérêt pour le Rafale, Brésil, Suisse, par exemple, nous confirmeraient dans l'opinion de tous les experts aéronautiques et pilotes ayant fréquenté cet appareil. Qu'il soit acheté ou non hors de France, il sera, à la suite de l'effondrement en cours du F35 américain , le meilleur appareil polyvalent de ces trente prochaines années. Ceci dit, let's wait and see.
31/01/2012
Vos réactions
Dernières réactions
Actuellement, pas de réaction sur cet article!
Votre réaction
Vérification anti-spam
Nom/pseudo*


Email*


Titre*


Commentaire*


* champs obligatoires
Europe Solidaire