Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser

Des armes qui se retournent contre leurs utilisateurs

Le monde de la technologie militaire de pointe est fortement secoué aujourd'hui par l'aventure arrivée à un drone américain, le RQ-170. Gros appareil furtif, capable de vols de longue durée, bourré d'électronique, pouvant embarquer des instruments d'observations et des missiles, ce drone est depuis 1 an au moins largement utilisé en Afghanistan et sans doute en missions de surveillance, potentiellement dans tout le moyen-Orient, notamment au dessus de l'Iran.

Or ce dernier pays vient d'annoncer, à la surprise générale, avoir détourné sans l'abattre un de ces drones, afin de le faire atterrir en Iran. Il serait actuellement l'objet d'intenses inspections et tentatives de reverse engineering, de la part des Iraniens et peut être aussi de techniciens chinois ou nord-coréens appelés en renfort.

L'affaire se complique car il serait possible que les Iraniens aient utilisé pour « hacker » le système de pilotage de l'appareil un ensemble de logiciels défensifs destinés à brouiller les radars et détourner les missiles, montés sur camions, que les Russes leur auraient fourni récemment, l'ELINT de l'entreprise AVTOBAZA (réputée aussi pour l'installation de fosses septiques).

Cet événement est lourd d'implications multiples, dont un article de Philippe Grasset donne à la date du 06/12 une bonne synthèse. (voir http://www.dedefensa.org/article-notes_sur_le_vol_iran-air_rq-170_07_12_2011.html). Nous retiendrons pour notre part – constatation banale mais bonne à répéter – qu'il n'existe pas de systèmes militaires et de sécurité offrant une protection durable. Ils peuvent très vite être décryptés et retournés, ce qui impose une escalade permanente entre l'arme et le bouclier. Nous sommes là dans le domaine des drones et des missiles, mais il en est de même dans celui des armes robotisées de toutes natures, des logiciels pour la guerre électronique, des virus destinés à la guerre biologique et de bien d'autres systèmes très avancés, coûtant des milliards de dollars, – sans mentionner l'arme atomique. Le retour à l'envoyeur ne tarde pas à se mettre en place, si l'ennemi n'est pas anéanti par une première frappe définitive.

Une autre constatation, elle-aussi banale, s'impose. C'est que le « damage control » déployé par les Américains et leurs alliés Israéliens dans cette affaire du drone s'étend sur une vaste gamme, depuis la négation absolue de toutes conséquences nuisibles, jusqu'à l'évocation de risques potentiels considérables. Ceux-ci pourraient justifier, précisément, une guerre anéantissant les défenses de l'ennemi. Mais qu'en serait-il si l'ennemi était suffisamment doté en contre-mesures pour rendre cette guerre très risquée, sinon impossible.

Le BMDE

En élargissant la question, on observera que l'affaire du RQ-170 survient dans une ambiance de raidissement sinon d'escalade, entre les Etats-Unis et la Russie, à propos de la relance du système dit BMDE (anti-missile européen) avec implantations, pour commencer, en Roumanie. Les Russes menacent d'activer leurs propres systèmes de défense. Là encore, on ne peut que déplorer l'absence totale de poids politique de l'Union européenne. Celle-ci, alors que s'accroit la crise institutionnelle provoquée par son incapacité à se fédérer , avait-elle besoin de suivre l'Amérique dans ses gesticulations anti-russe?

Les deux théâtres, Iran et Europe, sont liés, puisque dans les deux cas, un dangereux clivage entre deux ensembles s'est mis en place: Iran, Syrie, Russie d'une part et USA, Israël, pétro-monarchies, d'autre part. L'Europe, ectoplasme en cet affaire, penche plutôt pour le premier ensemble (via l'Allemagne) et pour le second, (via la France). Cela ne grandira pas son profil hypothétique de grande puissance.

08/12/2011
Vos réactions
Dernières réactions
Actuellement, pas de réaction sur cet article!
Votre réaction
Vérification anti-spam
Nom/pseudo*


Email*


Titre*


Commentaire*


* champs obligatoires
Europe Solidaire