Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser

L'abus de pouvoir des semenciers

On connaissait déjà le hold-up des industriels vendeurs de semences OGM pour interdire aux agriculteurs l'usage d'autres semences. La démarche s'étend en France sous une autre forme.

La Chambre des Députés a examiné le 28 novembre un projet de loi inspiré par l'Union européenne, qui oblige les agriculteurs à payer des droits à l'industrie des semences, sur les semences issues de leurs propres récoltes de fruits et de légumes – obtenues gratuitement. De nombreuses organisations appellent à manifester ce même jour, à Paris, devant ce qu'elles dénoncent comme un hold-up des industries du vivant.

On notera que le Conseil d'État français a annulé ce même  lundi 28 la suspension de culture du maïs OGM de Monsanto prise par le gouvernement français en février 2008 et remise en cause depuis par la Cour de justice Européenne. L'Europe toute entière aux ordres de Monsanto?

"Le Conseil d'État relève que le ministre de l'Agriculture n'a pu justifier de sa compétence pour prendre les arrêtés, faute d'avoir apporté la preuve de l'existence d'un niveau de risque particulièrement élevé pour la santé ou l'environnement", indique le Conseil dans un communiqué.

* Pour en savoir plus, voir l'article d'Hervé Juvin, "Le temps des colons" http://juvin2012.com/le-temps-des-colons-28-novembre-2011/
29/11/2011
Vos réactions
Dernières réactions
Actuellement, pas de réaction sur cet article!
Votre réaction
Vérification anti-spam
Nom/pseudo*


Email*


Titre*


Commentaire*


* champs obligatoires
Europe Solidaire