Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser

DSK. La piste américaine

A la suite de l'effondrement de l'accusation contre Dominique Strauss Kahn, qui pourrait être confirmé ces jours-ci, les supputations sur les raisons d'une telle fausse manoeuvre de la part d'un service présenté comme particulièrement expérimenté, celui du procureur de New-York, font rage.
En France, les amis de DSK ont relancé, à mots certes couverts, l'hypothèse d'une manipulation montée entre Paris et New York par des « officines » françaises pour protéger l'actuel président de la République de la confrontation avec un concurrent réputé dangereux.

Nous devons pour notre part répéter que nous ne croyons pas une seconde à cette hypothèse. Il est possible que Nicolas Sarkozy ait suivi avec intérêt la chute de DSK (à supposer qu'il l'ait considéré comme un concurrent). De là à s'engager personnellement, et engager la France avec lui, dans une opération aussi risquée, impliquant un nombre considérable d'éléments propres aux Etats-Unis et de ce fait non maîtrisables...Il paraît difficile d'envisager une telle perspective. On ne voit par ailleurs pourquoi Poutine, comme il a été suggéré par les Strauss-Khanniens, se serait impliqué dans cette affaire.

Nous avions pour notre part, dès le premier jour, évoqué l'hypothèse d'un complot « américain », c'est-à-dire provenant d'un ensemble d'intérêts financiers et politiques que l'on peut désigner par le terme de complexe ou système corporatocratique, celui qui unit Wall Street (la finance) et Washington (l'appareil d'Etat). On pourra relire nos deux articles référencés ci-dessous. Il nous semblait évident que Strauss Kahn, à la tête du FMI, devenait dangereux pour la corporatocratie américaine. Il développait dorénavant des vues favorables à une plus grande indépendance de l'Union européenne et de la zone euro face au dollar et aux intérêts américains. N'allait-il pas par ailleurs flirter avec les pays émergents, notamment la Chine? Bref le FMI, jusqu'ici fidèle serviteur des stratégies de domination américaine, risquait d'échapper à celles-ci, au moment où s'accumulait aux Etats-Unis les déséquilibres budgétaires, commerciaux et le poids de la dette.

Il fallait donc, au besoin par les moyens les plus sordides et ténébreux, chasser le gêneur du FMI et obtenir son remplacement par une personnalité capable de monter la garde (pardonnez-nous ce mauvais jeu de mot) au service des intérêts de la corporatocratie américaine. Ceci fut fait avec le succès que l'on sait. Dorénavant le FMI est de nouveau sous contrôle.

Peu importe alors aux auteurs de la manipulation qu'aujourd'hui l'opération visant à déboulonner DSK ait révélé des aspects rappelant la démarche claudicante des Pieds Nickelés. Peu importe que Cyrus Vance Jr et certains des aspects de la société américaine n'en sortent pas grandis. Il s'agira de dégâts collatéraux qui pourront être réparés. L'essentiel, répétons le, a été la reconquête du FMI. Mission accomplie.

Or il est curieux de constater que nous avons été pratiquement seuls à formuler l'hypothèse d'un tel complot américain, aux origines de l'affaire Strauss Kahn. Aujourd'hui encore à notre connaissance, nul ne l'évoque. Serait-ce que la dévotion à l'égard de l'américanisme serait si grande que nul n'oserait prêter à ce système de pouvoir des démarches un tant soit peu ténébreuses. On retrouve peut-être là le même déni de réalité qui a empêche pendant des années de jeter le moindre doute sur la version officielle du 11 septembre.

Cela ne veut pas dire que DSK n'ait pas mis du sien pour tomber tête baissée dans le piège qui lui était tendu. Merci donc à ceux, quels qu'ils aient été, qui ont détourné les électeurs français de confier à un candidat aussi « anormal » la charge de représenter l'Etat et la nation.

PS: On apprend le 7 juillet que le procureur maintient les poursuites pour crimes sexuels. Ceci ne nous parait pas conduire à modifier notre hypothèse

__________________________________________________________

Voir nos précédents articles
* Le dézingage d'un géneur http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=722 16/05/2011
* Une quasi OPA de Wall Street sur le FMI http://www.europesolidaire.eu/article.php?article_id=744 26/06/2011

06/07/2011
Vos réactions
Dernières réactions
Actuellement, pas de réaction sur cet article!
Votre réaction
Vérification anti-spam
Nom/pseudo*


Email*


Titre*


Commentaire*


* champs obligatoires
Europe Solidaire