Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser

Recherche sur l'embryon : le Sénat vote l'interdiction

Le conflit autour des Lois de bioéthique, et tout particulièrement autour de la recherche sur l'embryon et les cellules souches, s'est achevé hier au Sénat. À trois voix près, l'interdiction l'emporte. Il s'agit d'une immixion insupportable de l'Eglise catholique dans la société française, cautionnée par une majorité politique et un président de la République à la recherche désespérée de voix de droite. La laïcité n'est qu'un rêve. Qu'aurait-on dit si les autorités islamiques avaient soutenu un tel arbitraire.
C'en est fait de l'espoir des chercheurs français de voir enfin l'autorisation, déjà très encadrée, de la recherche sur l'embryon et les cellules souches embryonnaires acceptée en France. Le 9 juin, les sénateurs, pourtant favorables à cette évolution lors du premier vote en avril dernier, ont finalement décidé, en seconde lecture, de donner satisfaction aux homélies de Mgr Vingt-trois (image). Ils ont voté l'interdiction à 164 voix contre 161. En France, il est donc toujours interdit de faire de la recherche sur l'embryon, à moins d'obtenir une dérogation spéciale délivrée par l'Agence de Biomédecine.

Cette décision aura de graves répercussions sur la recherche, mais aussi sur l'industrie. Les laboratoires pharmaceutiques se tournent de plus en plus vers la biologie. Ils ont déjà décidé d'implanter leurs laboratoires de recherche et de développement dans d'autres pays. La France est la seule en Europe à se donner des restrictions aussi sévères et aussi partisanes sur la recherche embryonnaire.

10/06/2011
Vos réactions
Dernières réactions
Actuellement, pas de réaction sur cet article!
Votre réaction
Vérification anti-spam
Nom/pseudo*


Email*


Titre*


Commentaire*


* champs obligatoires
Europe Solidaire