Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser

Le possible « printemps » de la diplomatie européenne

Démentant le sombre pronostic que nous faisons dans un article précédent, concernant l'écrasement possible du « printemps arabe » sous les coups des Etats pétroliers et de leurs alliés occidentaux 1), la résolution arrachée de haute lutte au conseil de Sécurité dans la nuit du 17 au 18 mars redonne de l'espoir.


On ne sait ce matin du 18 ce qui va advenir sur le front de Benghazi et ailleurs mais l'écrasement promis par Khadafi semble pour le moment empêché. Peut-être même verra-t-on le tyran, emporté par son ubris, disparaître avec ceux qui le soutiennent.

Nous ne sommes pas particulièrement favorable à Nicolas Sarkozy. Mais l'honnêteté oblige de reconnaître qu'en cette occurrence il s'est comporté de façon quasi gaullienne, c'est-à-dire en exprimant la voix de la France sans se soucier s'attendre une permission de Washington ou de l'Otan, laquelle ne serait jamais venue. Est-ce à Sarkozy, à Alain Juppé ou plus globalement à la diplomatie française, enfin libérée de sa crainte révérencielle à l'égard de l'Elysée, que nous le devons, mais peu importe. Il faudra évidemment que les actes suivent, c'est-à-dire que, quels que soient les risques, les Rafales et autres capacités aéronavales dont nous disposons en Méditerranée passent à l'action, ne fut-ce que de façon strictement limitée.

Il faut saluer aussi en ce renouveau le rôle du gouvernement britannique, qui n'a pas hésité malgré une longue tradition de soumission, à s'affranchir (au moins en apparence) des « special relationships » pour envisager une opération militaire et diplomatique conjointe avec la France et les quelques Etats européens – saluons-les à cette occasion – qui ont accepté de s'engager dans ce possible printemps de la diplomatie européenne. Leur mérite est d'autant plus grand que ces différents pays, Grande-Bretagne en tête, acceptent implicitement de concrétiser le concept de défense européenne. Rappelons que par ce terme, on désigne généralement la capacité pour les Etats de l'Union européenne de disposer de forces pouvant être mises en oeuvre dans des commandements conjoints, hors l'Otan et hors de ce fait de l'Amérique.

Espérons que cette dernière continuera à rester en retrait dans la suite des évènements, quels que soient les appuis militaires que pourrait apporter l'Us Navy stationnée en Méditerranée ou dans le Golfe Persique. La seule façon de montrer aux pays et aux opinions arabes que l'engagement européen n'est pas (seulement) au service des intérêts pétroliers mais se fait en appui des mouvements de libération en cours dans la région, consiste à se passer des Etats-Unis. Ce sera la tâche difficile que devront faire comprendre au monde diplomates et militaires européens.

Note
1) Rappelons que la mission d'un éditorialiste politique, aussi modeste soit-il, comme nous le sommes, n'est pas de communiquer de l'information, au sens basique du terme, mais de proposer des jugements et des critiques susceptibles de contribuer à la formation d'une opinion publique.

18/03/2011
Vos réactions
Dernières réactions
Nombre de réaction(s) : 1
Cruel rappel à l'ordre du Pentagone à Sarkozy
20/03/2011 23:52:01 | Par : Baquiast
Le 20 mars l'European Command du Pentagone, c'est-à-dire l'état major des forces d'occupation américaine en Europe, a rappelé cruellement à Sarkozy que la "défense européenne", c'était l'Amérique et non les Européens qui l'assuraient. Face à Khadafi (et au pétrole libyen) les militaires américains étaient seuls en charge. Sarkozy pouvait ranger ses joujoux, ses Rafales et son PA Charles de Gaulle, ils n'avaient plus leur place sur le terrain. On peut se demander si les Britanniques n'avaient pas été de mèche dans ce piège tendu à ceux qui (comme nous, grands naïfs) avaient un moment cru à un renouveau de la diplomatie et de la défense européenne.
Votre réaction
Vérification anti-spam
Nom/pseudo*


Email*


Titre*


Commentaire*


* champs obligatoires
Europe Solidaire