Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser
Les mots clés

Bank of America: silence dans les rangs

AU 14/02/2011, dans l'affaire des révélations explosives sur une grande banque américaine qui pourrait faire faillite en cas de publication des données, Wikileaks semble battre en retraite.

Assange  aurait affirmé  dans des cercles privés qu'il n'était pas sûr que les informations internes sur la Banque d'Amérique (Bank of America) contiennent finalement matière à  scandale. De plus ces informations ne seraient pas facilement interprétables.

Fin  Novembre,  Assange  avait annoncé que Wikileaks  publierait au début de l'année 2011 des milliers de documents internes d'une grande banque des Etats-Unis dont le contenu devait être  si explosif que cette banque pourrait être contrainte à la faillite. Nous attendions ces données avec impatience.

On peut penser qu'Assange, déjà en difficulté à la suite de ses précédentes révélations, a subi des pressions afin de ne pas contribuer aux critiques contre le système bancaire. Celui-ci aurait bien perçu la menace et aurait réagi. Comme quoi il serait finalement plus difficile de mettre en cause le système bancaire américain  que le Département d'Etat. Nous en serons, si l'on peut dire, pour nos frais.
16/02/2011
Vos réactions
Dernières réactions
Actuellement, pas de réaction sur cet article!
Votre réaction
Vérification anti-spam
Nom/pseudo*


Email*


Titre*


Commentaire*


* champs obligatoires
Europe Solidaire