Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser

Merci Dr Geithner

Timothy Geithner rappelle à l'Europe que son premier rôle doit être de servir l'Amérique

Le secrétaire américain au Trésor a employé une tournée européenne que personne le lui avait ici officiellement demandé de faire,  les 26 et  27 mai, en multipliant les rappels à l'ordre aux gouvernements européens. Il veut ainsi que l'Europe soumette ses banques à des tests de résistance, il exhorte  à poursuivre les plans de soutien aux économies mal en point (plans générateurs de dettes) tout en leur demandant d'être plus audacieux dans la gestion de cette même dette.

Certes, les Européens ont  beaucoup à apprendre des Etats-Unis sur la réponse aux crises financières auto-provoquées, ou sur la façon d'utiliser un déficit budgétaire massif comme arme de guerre économique au plan mondial. Quant au prêche de Timothy Geithner sur la nécessité d'une coopération internationale en matière de réglementation financière, accompagnant une admonestation à peine supportable à la Chancelière Angela Merkel, faut-il rappeler que l'Administration Obama n'avait pas fait – n'a toujours pas fait – grand chose pour taxer et réguler Wall Street. Ils ont certes besoin de l'Europe pour les aider à éviter la récession, mais en quoi aident-ils l'Europe à renforcer ses atouts géostratégiquess en se dotant d'un véritable gouvernement économique de la zone Euro?

La meilleure des conséquences de la tournée du secrétaire américain au Trésor serait que les gouvernements européens piqués au vif renforcent  leur coopération et leur indépendance à l'égard du dollar. Mais en Europe, le continent de l'atlantisme-roi, ils ne le feront certainement pas. Le silence incompréhensible du couple Ashton-Van Rompuy, qui aurait du prendre la mouche face aux rodomontades de Geithner, est à cet égard significatif.
28/05/2010
Vos réactions
Dernières réactions
Nombre de réaction(s) : 1
Pour une fois, je soutiens Washington
29/05/2010 17:22:37 | Par : joseph Leddet
Dans le cas présent, je soutiens à 100 % M. Geithner : la politique européenne de sortie de crise grecque défendue par l'Allemagne consiste de fait à compenser le fonds de sauvetage de 750 Miards par une exigence de retour ultra-rapide aux équilibres budgétaires nationaux, politique proprement suicidaire, spécialement au niveau social, mais également au niveau économique.

Il importe à mon sens qu'un noyau dur européen, piloté par la France (et M. Sarkozy excelle à ce type de mission), appuyé par les Etats-Unis, fédère la majorité des 16 pays de la zone « euro », voire des 27 de l'UE, pour contrer la « bornitude » germaine et pour imposer un retour au keynésianisme et à la « planche à billets » afin de remettre l'Europe sur les rails ; faute de quoi nous sommes définitivement morts….

Votre réaction
Vérification anti-spam
Nom/pseudo*


Email*


Titre*


Commentaire*


* champs obligatoires
Europe Solidaire