Europe Solidaire
CultureEconomieEducationEnvironnementInstitutionsInternationalSciencesSécurité/DéfenseSocialTechnologiesValeurs
Aggrandir Réduire Reinitialiser
Les mots clés

07/04/2021 Un monde devenant inhabitable par effet rebond

L'article référencé ci-dessous que vient de publier le site The Conversation attire l'attention sur le fait que les politiques visant à produire des économies d'énergies peuvent avoir le résultat opposé, c'est-à-dire entraîner une augmentation de la demande d'énergie.

Il s'agit de l'effet rebond dit aussi paradoxe de Jevons. L'effet rebond correspond à l'ensemble des mécanismes économiques et comportementaux qui annulent une partie, ou la totalité, des économies d'énergie résultant des gains d'efficacité. Ainsi, selon un  exemple donné par l'article, si les ingénieurs parviennent à diminuer de moitié la consommation d'essence nécessaire pour parcourir un kilomètre en voiture, grâce à des moteurs moins exigeants en carburant, les automobilistes peuvent aussi parcourir deux fois plus de kilomètres avec le même budget. C'est ce qui se produit en général. A terme, l'augmentation du trafic routier conduira à des investissements visant à augmenter l'efficacité du réseau routier plutôt qu'à une amélioration du réseau ferroviaire.

On pourrait en conclure qu'il sera impossible d'espérer lutter contre le réchauffement climatique. Toutes les mesures directes prises en ce sens entraîneront par effet rebond une augmentation des températures globales. A ceci s'ajoutera l'effet des politiques sociales visant à augmenter le niveau de vie des populations dites défavorisées. Au plan mondial il faudra ainsi tenir compte du fait que des milliards d'humains voudront accéder au niveau de vie dont bénéficient les pays les plus avancés.

Ainsi, il faut accueillir avec un certain scepticisme les déclarations récentes du premier ministre indien Narendra Modi selon lesquelles l'Inde participera à la lutte contre le réchauffement mondial. Bien que certainement utiles, les politiques en ce sens n'auront qu'un effet limité si l'on considère le surpeuplement des principales villes indiennes et le faible niveau de vie, au regard des critères occidentaux, des habitants de ces villes.

Ceci voudrait-il dire que le monde deviendrait vite inhabitable, par le seul fait du progrès technique et de l'augmentation de la densité des peuplements ? On peut le craindre. 

Référence

https://theconversation.com/la-demande-energetique-mondiale-est-sous-estimee-et-cest-un-vrai-probleme-pour-le-climat-158042

 

07/04/2021
Vos réactions
Dernières réactions
Actuellement, pas de réaction sur cet article!
Votre réaction
Vérification anti-spam
Nom/pseudo*


Email*


Titre*


Commentaire*


* champs obligatoires
A LIRE AUSSI
Les articles de la même rubrique et sur les mêmes thèmes
Aucun
Les articles de la même rubrique
Les articles sur les mêmes thèmes
Aucun
Europe Solidaire